Menu global

21 Décembre 2012

Français
La fin du monde prédite par les Mayas?
Credit: Espace pour la vie (Planétarium Rio Tinto Alcan)

La fin du monde prédite par les Mayas?

Pour en finir avec le 21 décembre 2012

Depuis quelques années, de nombreuses informations pour le moins troublantes circulent sur le Web, à l'effet que la fin du monde est prévue pour le 21 décembre 2012. On y parle de calendrier maya, de planète connue des sumériens filant tout droit vers la Terre, de renversement des pôles, d'alignement planétaire, de conjonction du Soleil avec le centre de la Voie lactée – mais qu'en est-il au juste?

Clairement, ce genre de discours à saveur pseudo-scientifique angoisse une large tranche de la population, qui n'a pas les connaissances nécessaires pour faire la part des choses lorsque confrontée aux informations exagérées ou carrément farfelues qui circulent. Et avec la sortie sur nos écrans d'un énième film catastrophe hollywoodien, inspiré de soi-disant prophéties mayas, une mise au point s'impose.

D'abord, il est vrai que calendrier maya franchira bientôt un cap symbolique lorsque, dans la notation particulière de ce calendrier, l'ensemble des chiffres du compteur roulera, à la manière de l'odomètre d'une voiture qui bascule de 999999 à 000000. Cette transition remarquable surviendra vers le 21 décembre 2012 : la date exacte est approximative car les spécialistes de la civilisation maya ne s'entendent pas sur la concordance entre ce calendrier et notre calendrier grégorien.

Ici s'arrête toute prétention scientifique car, contrairement à ce que soutiennent certains auteurs à sensation, rien ne permet de penser que les anciens Mayas voyaient dans cette date très particulière de leur calendrier un signe de la fin des temps. Les archéologues sont formels : aucun texte ou inscription maya ne ressemble à une prophétie de fin du monde, et cette date singulière ne signifie pas la fin du calendrier maya. Ce passage était peut-être vu comme une occasion de réjouissances, mais il n'aura pas plus de conséquence qu'un odomètre qui revient à zéro après être arrivé au bout de sa course, ou lorsque le 31 décembre à 23h59min59s est suivi du 1er janvier à 0h0min0s.

Catastrophes en série

Les partisans de scénarios-catastrophes avaient leur date; ils devaient maintenant expliquer quels mécanismes allaient entraîner la fin du monde. C'est ainsi qu'au cours des dernières années, une série de phénomènes supposément annonciateurs d'une grande catastrophe sont venus se greffer au 21 décembre 2012. Mais aucun de ces mécanismes ne tient la route :

Par exemple, toutes les histoires entourant une prétendue planète appelée « Nibiru » sont de pures inventions et n'ont aucun fondement scientifique. Si cette planète existait vraiment, et qu'elle devait frapper la Terre en 2012, elle serait déjà visible à l'œil nu depuis plusieurs années. Or, ce n'est pas le cas.

Le « renversement » des pôles de la Terre est également impossible du point de vue scientifique. Ceux qui évoquent cette catastrophe jouent en fait sur les mots, et font en réalité référence à l'inversion de polarité du champ magnétique terrestre, un phénomène qui se produit de manière irrégulière, la dernière occurrence remontant à 780 000 ans. L'inversion des pôles magnétiques, qui s'est produite à des dizaines de reprises dans l'histoire de la Terre, semble sans conséquence néfaste pour les écosystèmes; ce phénomène n'a de toute manière rien à voir avec un renversement de l'axe de rotation de notre planète.

Il n'y a rien à redouter non plus du côté des prétendus alignements planétaires : même si toutes les planètes du système solaire étaient disposées sur une même ligne, cela serait sans conséquence pour la Terre. Et le 21 décembre 2012, la disposition des planètes autour du Soleil est très loin de ressembler à un tel alignement. Dans les faits, à cause des différentes périodes de révolution des planètes autour du Soleil, il est impossible de les retrouver toutes sur une même ligne, même sur une période de plusieurs milliards d'années — la durée d'existence du système solaire.

Quant à la conjonction du Soleil avec le centre de la Voie lactée, il n'existe aucune donnée scientifique qui permette de soupçonner un quelconque effet négatif pour la Terre. De toute manière, le Soleil repasse essentiellement au même endroit à chaque solstice d'hiver depuis nombre d'années, et ce point se situe en fait à quelques degrés au nord du centre réel de notre Galaxie.

Au vu de tout cela, et en dépit du discours catastrophiste en vogue par les temps qui courent, nous pouvons vous assurer que le 21 décembre 2012 n'apportera rien de plus qu'un autre solstice d'hiver!

Quant au film, ce n'est qu'un divertissement, à prendre comme tel, ni plus ni moins.

Documents téléchargeables

Add this

Partager cette page