Menu global

Actions à l'Insectarium

Français
Aux salles d'exposition, de nombreux moteurs électriques assurent la circulation d’air et des conditions propices à tous les hôtes des lieux.
Credit: Insectarium de Montréal (Étienne Boucher-Cazabon)

Un éclairage économique, c’est brillant!

Dans les aires de bureau

L'éclairage de ces espaces est assuré par des tubes fluorescents.

En remplaçant les équipements désuets par des technologies plus efficaces, la consommation électrique a baissé d'environ 40 % et ceci, sans que la qualité de la lumière en soit aucunement affectée. De fait, les nouveaux équipements produisent souvent une intensité lumineuse supérieure, même s’ils consomment moins d’électricité.

Ventilation et climatisation

Les forces motrices au travail

Les différentes salles d'exposition de l’Insectarium et les aires de travail exigent l’utilisation de nombreux moteurs électriques pour assurer la circulation d’air et maintenir des conditions propices à tous les hôtes des lieux, aux employés et aux visiteurs.

  • Ces forces motrices font fonctionner des ventilateurs qui, à leur tour, diffusent un air assaini à travers le bâtiment.
  • D’autres moteurs servent aussi à pomper et faire circuler l’eau refroidie nécessaire pour climatiser l’air de la ventilation.

Tous ces équipements consomment d’énormes quantités d’énergie électrique puisqu’ils fonctionnent habituellement à plein régime, tout au long de la journée.

Un air sain à coûts réduits

Comment réduire les coûts importants reliés à ces systèmes tout en maintenant la qualité d’air requise? En faisant appel à de nouveaux équipements et de nouvelles technologies, plus efficaces et moins énergivores.

  • Les moteurs désuets ont été remplacés par des équipements plus performants qui perdent moins d’énergie sous forme de chaleur.
  • La quantité d’air frais dont a besoin le bâtiment est directement tributaire du nombre de personnes qui s’y trouvent et de la température ambiante idéale. En utilisant la technologie EEV (entraînements à vitesse variable), la vitesse des ventilateurs et des pompes peut être modulée selon les besoins du bâtiment et des occupants. Plus besoin de faire fonctionner les moteurs à plein rendement sans arrêt!

Géothermie

Qu’est-ce que c’est?

L'énergie géothermique utilise la chaleur qui se trouve dans les profondeurs du sol. Cette chaleur est produite par le rayonnement du soleil, les écoulements d'eau de pluie et par le noyau terrestre. Elle est localisée à environ 2 mètres sous la surface, là où la température est de 8 °C, été comme hiver. C’est une source d'énergie gratuite, renouvelable et propre!

Comment fonctionne un système géothermique?

Un système géothermique est composé de trois éléments :

  1. Une boucle de liquide refroidi (souvent un mélange d'eau et d'antigel) qui circule sous terre;
  2. Une thermopompe;
  3. Une boucle de liquide circule dans les radiateurs pour chauffer le bâtiment en hiver. En été, la boucle est refroidie pour climatiser l'air de la ventilation.

Géothermie à circuit fermé en hiver

  • Pour tirer profit de la chaleur de la Terre, on fait circuler un liquide d'une température plus basse que celle du sol dans un tuyau souterrain à l'aide d'une thermopompe.
  • Sous la terre, le liquide se réchauffe tout au long de son trajet avant de revenir à la thermopompe.
  • La thermopompe extirpe la chaleur contenue dans le liquide, qui est ensuite retournée dans son cycle de circulation souterraine.
  • Grâce à la thermopompe, la chaleur de la boucle souterraine est transférée (ajout de chaleur) à la boucle de liquide destinée au chauffage qui circule dans le bâtiment.
  • Pour effectuer ce transfert, la thermopompe doit consommer de l'électricité, mais en quantités tellement moindres! En fait, pour produire une chaleur équivalente, elle consomme de 3 à 4 fois moins d’électricité qu’une série de calorifères électriques ordinaires.

Ce système de chauffage est donc particulièrement économique, écologique et efficace.

Géothermie à circuit fermé en été

  • En été, la température de la Terre (8 °C) est plus fraîche que la température de l’air.
  • Pour tirer profit de cette fraîcheur, la boucle de liquide permet de rejeter l’excès de chaleur dans le sol.
  • Sous la terre, le liquide se refroidit tout au long de son trajet avant de revenir à la thermopompe.
  • La thermopompe extirpe la fraîcheur contenue dans le liquide, qui est ensuite retournée dans son cycle de circulation souterraine.
  • Grâce à la thermopompe, la fraîcheur de la boucle souterraine est transféré (ajout de froid) à la boucle d'eau froide destinée à la climatisation qui circule dans le bâtiment.
  • Pour effectuer ce transfert, la thermopompe doit consommer de l'électricité, mais en quantités tellement moindres! En fait, pour produire une climatisation équivalente, elle consomme de 3 à 4 fois moins d’électricité qu’une série de climatiseurs réguliers.

Un frigo pour chauffer la cuisine?

La thermopompe fonctionne un peu à la manière d'un réfrigérateur. Le système de refroidissement d’un réfrigérateur retire la chaleur des aliments pour ensuite l’évacuer dans l'air ambiant, derrière l’appareil. La thermopompe puise la chaleur dans le sol sous le bâtiment, comme le réfrigérateur prend la chaleur des aliments. Vérifiez vous-même: vous constaterez que votre frigo contribue à chauffer la cuisine, été comme hiver!

Dans les profondeurs de la Terre

Le réseau souterrain peut s'étendre en profondeur (plusieurs forages vont jusqu'à 150 m, ou à l'horizontale (à environ 2 m de profondeur). Les deux solutions sont comparables au niveau de la performance, mais le choix se fait selon les caractéristiques du sol et du terrain avoisinant le bâtiment.

Dans le cas de l'Insectarium, la technique des puits verticaux a été privilégiée. Six puits de 154 mètres de profondeur ont été creusés le long du boisé qui sépare le stationnement de l'entrée principale de l'Insectarium. Maintenant que le terrassement a été refait, plus rien n'y paraît!

Documents téléchargeables

Add this

Partager cette page