Menu global

  • 19 juillet 2018

Appui de taille pour un projet révolutionnaire d’étude de la biodiversité

  • Espace pour la vie
Drone portant la caméra hyperspectrale utilisée pour cartographier la biodiversité végétale.
Crédit photo : Pablo Arroyo

Cinq chercheurs canadiens, dont le professeur agrégé Étienne Laliberté de l’Institut de recherche en biologie végétale (IRBV) situé sur le site du Jardin botanique et partenaire d’Espace pour la vie, étudieront les changements de biodiversité végétale à l’échelle du Canada dans le cadre d’un projet bien spécial de l’Observatoire aérien canadien de la biodiversité (CABO) qui utilisera la technologie émergente de la spectranomique.

Les données récoltées permettront de faire le suivi sur la distribution d’espèces envahissantes, sur les changements d’utilisation des terres ou sur la composition d’un milieu. Cette approche révolutionnaire, pilotée par l’Université de Montréal, changera la façon dont les données sur la biodiversité végétale sont acquises au Canada et à travers le monde!

Le potentiel de la spectranomique est énorme puisqu’elle utilise des capteurs hyperspectraux portés sur des véhicules aériens (avions) ou non habités (drones) donnant accès à des endroits reculés, inaccessibles et riches en espèces. Elle capture notamment des images en haute résolution qui se rapprochent de celles des inventaires de terrain, mais sur des étendues beaucoup plus larges.

Une subvention de 4 millions de dollars qui arrive à point

Le Conseil de recherche en sciences naturelles et en génie du Canada a accordé une subvention de 1 M$ par année, sur quatre ans, pour soutenir ce projet de recherche collaborative novateur. Un généreux coup de pouce qui positionnera le Canada comme leader mondial en science de la biodiversité et de la conservation!

Add this

Partager cette page