Menu global

  • 19 mars 2019

Planètes visibles à l'oeil nu - 11 mars 2019

  • Planétarium Rio Tinto Alcan
Crédit photo : Sophie Desrosiers

Du 11 au 25 mars 2019

Mercure passe entre la Terre et le Soleil (conjonction inférieure) le 14 mars. La petite planète émerge dans la clarté de l’aube au cours des jours suivants, mais elle est trop basse à l’horizon et trop faible pour être facilement visible.

Vénus, l’éclatante Étoile du Matin, nous apparaît de plus en plus basse à l’est-sud-est à l’aube. Elle émerge au-dessus de l’horizon environ une heure avant le lever du Soleil; 30 minutes avant le lever du jour, elle n’est qu’à environ 7 degrés de hauteur. Le matin du 1er avril, le croissant lunaire repose une dizaine de degrés à droite de Vénus.

Mars s’éloigne encore de la Terre et continue à faiblir. La planète rouge demeure malgré tout un objet aisément identifiable : elle apparaît au crépuscule en direction ouest, environ 40 degrés au-dessus de l’horizon, puis se couche à l’ouest-nord-ouest après 23 heures. Mars se déplace rapidement par rapport aux étoiles et constellations d’arrière-plan : d’un soir à l’autre, remarquez comme elle s’approche du Taureau et de l’amas des Pléiades. Le soir du 11 mars, le croissant lunaire repose 7 degrés à gauche de Mars.

Jupiter est bien visible au sud-sud-est en fin de nuit et à l’aube. La planète géante se lève au sud-est après 2h30 du matin, puis elle grimpe peu à peu dans le ciel, culminant à une vingtaine de degrés au sud peu avant le lever du Soleil. Le matin du 27 mars, la Lune gibbeuse décroissante repose moins de 4 degrés à gauche de Jupiter.

Saturne est maintenant visible en fin de nuit et à l’aube. La planète aux anneaux émerge à l’horizon sud-est après 4h30 du matin. Puis quand l’horizon commence à se colorer, une heure avant le lever du Soleil, on la retrouve une quinzaine de degrés de hauteur au sud-est. Le matin du 29 mars, le croissant lunaire repose moins de 3 degrés en bas et à gauche de Saturne.

Add this

Partager cette page