Menu global

  • 17 juin 2019

Planètes visibles à l'oeil nu - 17 juin 2019

  • Planétarium Rio Tinto Alcan
Crédit photo : Sophie Desrosiers

Du 17 juin au 1er juillet 2019

Mercure est visible dans le ciel du soir jusqu’au début de juillet. À l’aide de jumelles, scrutez l’horizon ouest-nord-ouest 30 minutes après le coucher du Soleil, à la recherche d’un petit point de lumière dans les couleurs du crépuscule. Mercure et Mars se rapprochent de soir en soir et sont en conjonction le soir du 18 juin, alors que moins d’un tiers de degré les sépare. Mercure est actuellement la plus brillante des deux planètes, mais faiblit de plus en plus; elle se rapproche également du Soleil et on la perd de vue au début de juillet. Le soir du 3 juillet, un mince croissant lunaire dessine un triangle avec Mars et Mercure : utilisez des jumelles pour repérer le trio très bas à l’ouest-nord-ouest à la fin du crépuscule civil.

Vénus, l’éclatante Étoile du Matin, nous apparaît très bas à l’est-nord-est pendant l’aube. Elle émerge au-dessus de l’horizon seulement 45 minutes avant le lever du Soleil; 20 minutes avant le lever du jour, elle n’atteint qu’environ 4 degrés de hauteur. Le matin du 1er juillet, le mince croissant lunaire repose 7 degrés à droite de Vénus, au ras de l’horizon est-nord-est.

Mars est maintenant aussi lointaine et faible qu’elle peut l’être, vue de la Terre. La planète rouge apparaît de plus en plus bas au crépuscule : 45 minutes après le coucher du Soleil, vous la trouverez en direction ouest-nord-ouest, environ 5 degrés au-dessus de l’horizon, près de Mercure; Mars disparaît sous l’horizon vers 22h30. Mercure et Mars sont en conjonction le soir du 18 juin, alors que moins d’un tiers de degré les sépare; Mercure est actuellement la plus brillante des deux planètes. Le soir du 3 juillet, un mince croissant lunaire dessine un triangle avec Mars et Mercure : utilisez des jumelles pour repérer le trio très bas à l’ouest-nord-ouest à la fin du crépuscule civil. Mars s’enfonce de plus en plus dans les lueurs du Soleil couchant et devient difficile à repérer au cours de juillet.

Jupiter est très brillante et bien visible au sud en milieu de nuit et à l’aube. La planète géante était à l’opposition le 10 juin : elle s’allume au sud-est au crépuscule, culmine vers minuit à environ 22 degrés de hauteur au sud, avant de se coucher au sud-ouest à l’aube. La Lune gibbeuse croissante brille à gauche de Jupiter dans la nuit du 13 au 14 juillet.

Saturne est visible surtout en fin de soirée et en seconde moitié de nuit. La planète aux anneaux sera à l’opposition le 9 juillet : présentement, elle émerge à l’horizon sud-est vers la fin du crépuscule et elle culmine vers 2 heures du matin, 23 degrés au-dessus de l’horizon sud. La Lune gibbeuse décroissante repose à moins de 2 degrés sous Saturne dans la nuit du 18 au 19 juin.

Add this

Partager cette page