Menu global

  • 22 octobre 2018

Planètes visibles à l'oeil nu - 22 octobre 2018

  • Planétarium Rio Tinto Alcan
Crédit photo : Sophie Desrosiers

Du 22 octobre au 5 novembre 2018

Mercure effectue une très mauvaise apparition dans le ciel du soir. La petite planète n’est visible qu’avec difficulté au ras de l’horizon sud-ouest, une vingtaine de minutes après le coucher du Soleil. Des jumelles et un horizon parfaitement dégagé seront nécessaires pour la repérer dans la clarté du couchant, sous la planète Jupiter.

Vénus est inobservable alors qu’elle passe entre la Terre et le Soleil (conjonction inférieure) le 26 octobre, mais elle émerge rapidement dans le ciel du matin dès les premiers jours de novembre : on retrouve la brillante Étoile du Matin très bas à l’horizon est-sud-est, 20 minutes avant le lever du Soleil.

Mars s’éloigne de la Terre depuis son opposition de la fin juillet. Même si elle faiblit graduellement, la planète rouge demeure un objet remarquablement brillant : elle apparaît au crépuscule en direction sud-sud-est, culmine vers 20 heures à 27 degrés au-dessus de l’horizon sud, puis se couche au sud-ouest vers minuit et demie. Le soir du 15 novembre, le premier quartier de Lune s’approche à moins de 2 degrés sous Mars.

Jupiter s’allume au crépuscule, environ 5 degrés au-dessus de l’horizon sud-ouest, puis descend vers l’horizon ouest-sud-ouest, où la planète géante disparaît peu après 18h30. Des jumelles vous aideront à la repérer. Le soir du 8 novembre, le mince croissant de Lune repose 3 degrés au-dessus de Jupiter.

Saturne s’allume au crépuscule, une quinzaine de degrés au-dessus de l’horizon sud-sud-ouest, puis descend vers l’horizon sud-ouest où elle disparaît après 20h30. Le soir du 11 novembre, le croissant lunaire brille 3 degrés en haut et à gauche de la planète aux anneaux.

Add this

Partager cette page