Menu global

Carnet horticole et botanique

Agencement de la rocaille

Français
Agencer les plantes de rocaille pour créer un effet aussi naturel que possible
Credit: Jardin botanique de Montréal (Lise Servant)  

Pour bien réussir une rocaille, il faut agencer les plantes de rocaille pour créer un effet aussi naturel que possible : voilà l'essence du travail à accomplir. La grande diversité de formes et de tailles de ce groupe de plantes ouvre de nombreuses possibilités, mais il est bon de se rappeler quelques détails pour mener à bien son projet.

  • La taille des plantes – soit la hauteur et l'étalement – est un des éléments qu'il faut connaître pour prévoir l'espacement des plantations. Il est important d'éviter qu'une petite plante soit graduellement masquée par une autre dont on ne soupçonnait pas la vigueur.
  • Au moment de la plantation, il est bon de grouper plusieurs sujets de la même espèce, qui atteindront ainsi plus rapidement le volume voulu. Ceci est particulièrement utile lorsqu'il s'agit d'espèces à faible développement.
  • Enfin, la clé du succès, s'il y en a une, est de faire ses propres expériences à partir de ses recherches personnelles (lectures, visites de jardins et expositions) afin de déterminer les espèces les plus adaptées à son jardin.

Qu'on décide de s'en remettre au hasard pour obtenir un effet naturel ou que l'on se fie à son inspiration personnelle, la rocaille demeure une oeuvre qui satisfait son auteur durant de nombreuses années. Même quand on pense l'avoir terminée, on se rend compte en fouillant un peu la littérature qu'on a encore beaucoup à découvrir...

 

Texte de René Giguère tiré de la revue Quatre-Temps, Vol. 22, no.1.

Add this

Partager cette page