Menu global

Carnet horticole et botanique

Arbres négligés ou blessés

Français
Brûlure bactérienne sur pommier (Malus sp.)
Credit: Jardin botanique de Montréal (Pascale Maynard)

Taille de restructuration

Ce type de taille, plus sévère, permet de restructurer la charpente et de stimuler la vigueur d'un arbre blessé, malade ou laissé à l'abandon.

Il est préférable de répartir une taille importante sur plusieurs années (deux ou trois ans).

  • Les grosses coupes se font au printemps et sont suivies d'une légère taille de correction durant l'été.
  • Commencez par éclaircir la ramure en supprimant quelques branches primaires et secondaires trop grosses.
  • Effectuez la coupe en diagonale en respectant l'angle naturel formé par l'arête (la petite ride sur le dessus de la branche) et le collet (le petit bourrelet localisé sous la branche); n'endommagez pas l'arête ou le collet qui renferment les substances nécessaires à la guérison des tissus.
  • Corrigez les défauts majeurs : branches cassées, gourmands, rejets, double flèches, étranglements. Ne laissez pas de chicots.
  • Enlevez les branches trop basses (moins de 1 m du sol).
  • Coupez les branches malades jusque dans le tissu sain (10 cm sous le chancre ou la décoloration de l'écorce); désinfectez les outils entre chaque coupe avec de l'alcool isopropylique (alcool à friction).
  • Ne bouchez pas les fissures et n'appliquez pas de produits de recouvrement (goudron, mastic, peinture, etc.) sur les plaies. Ces produits peuvent créer un milieu favorable à la prolifération des insectes et aux maladies.

Add this

Partager cette page