Menu global

Banque de graines

Français
Asclepias syriaca.
Credit: Jardin botanique de Montréal (Ministère des Ressources naturelles du Québec)

Qu'est-ce qu'une banque de graines?

En plus de conserver des plantes indigènes dans ses jardins d'exposition, un jardin botanique, tout comme un centre de recherche qui voudrait participer à la conservation de la flore, peut conserver des graines. Les graines sont très résistantes pour survivre aux conditions difficiles de l'hiver par exemple, ou encore à de longues périodes de sécheresse. Les graines de certaines espèces peuvent même attendre des années avant de germer seulement lorsque les conditions lui sont favorables.

Ces propriétés des graines font qu'il est possible de les stocker dans des banques de graines ou banques de gènes. Les banques de graines sont des endroits où on conserve des graines dans des conditions de température et d'humidité pour assurer leur préservation le plus longtemps possible. Les banques de graines possèdent également des aires de cultures où les espèces sont cultivées afin de produire de nouvelles graines qui pourront à leur tour être entreposées.

Pourquoi conserver des graines?

On conserve les graines car c'est une technique facile et relativement peu coûteuse de conserver et protéger les plantes. Comme toutes les méthodes de conservation ex situ, la conservation dans les banques de graines permet de préserver les espèces menacées et de prévenir leur extinction. Il faut bien entendu que la conservation des graines soit une mesure de soutien de la conservation in situ, utilisée dans les cas où il est impossible de préserver le milieu naturel ou pour soustraire les populations sauvages aux pressions du développement tout en rendant les plantes disponibles pour la recherche et l'éducation.

Les banques de graines ont l'avantage de permettre la conservation de beaucoup de représentants d'une même espèce dans très peu d'espace. Ainsi, on peut garder toute une population dans une petite bouteille alors qu'il faudrait tout un jardin pour la garder en culture. On peut donc ainsi conserver un maximum de diversité génétique des espèces.

À quelles banques de graines le projet contribue-t-il?

Le projet Urgence-Conservation prévoit d'envoyer des graines des espèces qu'il vise à deux banques de graines: celle des Ressources phytogénétiques du Canada de Saskatoon au Canada et le Millenium Seed Bank Project aux Royal Botanical Gardens de Kew en Angleterre.

Le Centre de recherche de Saskatoon, géré par Agriculture et Agroalimentaire Canada, a récemment mis sur pied une banque de graines nommée Ressources phytogénétiques du Canada, ou Plant Gene Resources of Canada. Si, au départ le projet était surtout axé sur la conservation de graines d'espèces ayant une importance économique, il inclut maintenant une collection de plantes indigènes du Canada afin de préserver la diversité génétique canadienne.

Le Millenium Seed Bank Project, quant à lui, a été mis sur pied par les Royal Botanical Gardens de Kew en Angleterre avec comme objectifs premiers de récolter et de conserver des graines de toutes les espèces indigènes de Grande-Bretagne, puis de conserver les espèces de partout dans le monde, spécialement celles venant des milieux secs. Le projet est également très actif dans l'éducation et la recherche afin de sensibiliser le public sur la conservation de la flore et de faciliter l'accès à l'information et aux nouvelles technologies de conservation des graines.

Add this

Partager cette page