Blogue

Aider les oiseaux à passer l’hiver

Bruant des neiges © concours photo (Normand Boucher)
  • Bruant des neiges © concours photo (Normand Boucher)
  • Pic mineur
Aider les oiseaux à passer l’hiver

Vous avez travaillé tout l’été pour aménager votre jardin pour les oiseaux et vous avez sans doute eu la chance de les voir voltiger près de chez vous. Mais, à l’approche de la saison froide, comment aider nos amis ailés à mieux traverser l’hiver?

Un petit coup de pouce pour se nourrir

Même si les végétaux de votre jardin constituent un abri et une source de nourriture intéressante pour les oiseaux, ceux-ci ne suffiront probablement pas à nourrir vos compagnons ailés pendant toute la saison froide. Si vous habitez à la campagne, vous pouvez installer des cages à suif et des mangeoires contenant des mélanges de graines caloriques dans votre jardin pour les aider à prendre des forces et le poids dont ils auront besoin pour braver les températures extrêmes. Vous trouverez des mélanges « tout prêts » et des boules de graisse végétale contenant des graines dans la plupart des animaleries. Mieux encore! Vous pouvez même les préparer vous-même grâce aux nombreuses recettes disponibles sur les sites Internet spécialisés. Cette approche n’est toutefois pas recommandée dans la grande région de Montréal, car vous risquez d’attirer des animaux qui feront fuir les oiseaux ou des oiseaux non indigènes comme les étourneaux sansonnets. Évitez les mélanges de graines, car ils attirent les oiseaux exotiques tels que les moineaux, étourneaux et pigeons. Privilégiez plutôt les graines de tournesol noires non salées.

Un petit truc qui fonctionnement où que vous habitiez.

Prenez une bûche de 10 cm de diamètre minimum dans laquelle vous percerez quelques gros trous d'environ 3 à 4 cm de diamètre d'un seul côté de la bûche. Percez ensuite un petit trou aux deux extrémités de la bûche afin d'y visser des anneaux métalliques puis attachez-les avec une corde ou une petite chaîne en métal. Accrochez la bûche à l'horizontale, grâce à la chaîne, afin que les gros trous soient face au sol, il ne reste plus qu'à remplir les gros trous de suif.

Pourquoi placer les trous face au sol?

Tout simplement parce que les étourneaux auront de la difficulté à s'accrocher à la bûche et à y chercher du suif. Quant aux oiseaux indigènes tels que les pics, mésanges, sittelles et grimpereaux, chercher du suif sera un jeu d'enfant pour eux. Surveillez vos mangeoires pour vous assurer que vos visiteurs à plumes ont toujours de quoi se nourrir et nettoyez-les régulièrement pour éviter la prolifération de bactéries.

Une source d’eau liquide

L’une des choses dont les oiseaux ont le plus besoin en hiver, c’est de l’eau. Comme tous les autres animaux, ceux-ci ont besoin de s’abreuver et manquent souvent d’eau liquide en période de froid extrême. Ils peuvent se retrouver contraints à manger de la neige pour s’hydrater, mais gaspillent du même coup une grande partie de leur énergie pour la faire fondre. S’assurer que l’eau liquide reste accessible en hiver est donc indispensable. Mais comment faire? Plusieurs solutions, plus ou moins dispendieuses, s’offrent à vous :

  • Acheter un bain d’eau chauffé ($$$) : plusieurs systèmes d’abreuvoirs chauffés sont disponibles à la vente sur des sites Internet spécialisés comme lenaturaliste.ca. Ceux-ci vous permettront de maintenir l’eau de l’abreuvoir au-dessus du seuil de congélation.
  • Investir dans un dégivreur électrique ou fabriquer soi-même un système chauffant ($$) : placez une ampoule de 60 watts, branchée sur une prise de terre extérieure, dans un pot de fleurs enveloppé d’isolant et placez dessus la soucoupe accompagnant le pot de fleurs rempli d’eau. La chaleur dégagée par l’ampoule permet d’empêcher l’eau de geler.
  • Changer régulièrement l’eau de votre abreuvoir ($) : versez de l’eau chaude (non bouillante!) dans votre abreuvoir et rentrez le bain d’eau à l’intérieur chaque soir pour éviter qu’il ne gèle.

Grâce à ces différents aménagements, vous permettrez aux oiseaux de passer un hiver moins difficile et d’arriver au printemps en meilleure forme! Cet article a été rédigé en collaboration avec Stéphan Deschênes, animateur scientifique au Biodôme.

Partager cette page

Articles qui pourraient vous intéresser

Suivez-nous !

Abonnez-vous pour recevoir par courriel :
Ajouter un commentaire
Portrait de Anonymous