Blogue

Almahata Sitta : une météorite unique

Météorite Almahata Sitta
Credit: SETI Institute (P. Jenniskens)
Météorite Almahata Sitta
Almahata Sitta : une météorite unique

En décembre 2008, des chercheurs de l’Université de Khartoum ont découvert une météorite très particulière dans le désert du Soudan. Voici le récit de cette découverte saisissante.

Notre histoire débute le 6 octobre 2008, lorsque l’astronome Richard Kowalski travaille avec le télescope de l’observatoire du mont Lemmon, aux États-Unis. Son but : débusquer des astéroïdes qui pourraient croiser l’orbite de la Terre et éventuellement entrer en collision avec notre planète.

Cette nuit-là, le professeur Kowalski découvre un astéroïde en apparence anodin, que l’on identifie avec le matricule 2008 TC3. Mais après quelques calculs, il se rend compte que cet astéroïde devrait entrer en collision avec la Terre dans moins de 20 heures.

Dès lors, la communauté des astronomes dans le monde est alertée. Tous se mobilisent pour raffiner les observations et essayer de prévoir où exactement tombera ce caillou céleste. Dans les heures qui suivent, plus de 500 mesures diverses sont effectuées sur l’astéroïde. Les astronomes sont formels, l’astéroïde devrait tomber au-dessus du Soudan. Cependant, plusieurs pensent que l’astéroïde se désintégrera entièrement dans les couches atmosphériques de la Terre.

Impact

Comme prévu, le 7 octobre à 2h46, l’astéroïde effectue sa plongée dans l’atmosphère terrestre. L’équipage d’un avion de ligne faisant la liaison Johannesburg–Amsterdam observe une boule de feu dans le ciel. Plusieurs témoins au sol dans le désert soudanais observent eux aussi le phénomène. Un observateur filme même la trainée de poussière laissée dans l’atmosphère par le passage de l’astéroïde.

Un trésor tombé du ciel

En décembre 2008, un premier fragment de météorite est découvert dans le sable du désert du Soudan, près d’un poste de gare appelé Almahata Sitta, qui signifie « station six » en arabe. C’est le nom que prendra la météorite.

À ce jour, plus de 600 fragments ont été retrouvés, pesant au total un peu moins de 11 kg.

Les analyses des fragments montrent trois types de météorites différentes. Cela laisse à penser que l’astéroïde 2008 TC3 était une agglomération de trois corps distincts qui se sont collés ensemble suite à une ou plusieurs collisions dans un passé lointain.

L’histoire d’Almahata Sitta est particulière, car c’est la première fois que l’on a récupéré des débris d’un astéroïde après l’avoir observé dans l’espace. L’étude de cette météorite se poursuit encore de nos jours. Elle nous renseigne entre autres sur la nature et la formation des astéroïdes et des météorites.

Venez observer un fragment de cette météorite et en apprendre davantage sur son histoire lors de l'exposition "Une météorite unique" au Planétarium Rio Tinto Alcan jusqu'au 20 juillet.

Partager cette page

Articles qui pourraient vous intéresser

Suivez-nous !

Abonnez-vous pour recevoir par courriel :
Ajouter un commentaire
Portrait de Anonymous