Blogue

Attirer le printemps chez soi

Sous l’effet de la chaleur, les bourgeons s’ouvrent et laissent apparaître de minuscules feuilles embryonnaires.
Credit: Jardin botanique de Montréal (Claude Lafond)
Sous l’effet de la chaleur, les bourgeons s’ouvrent et laissent apparaître de minuscules feuilles embryonnaires.
Attirer le printemps chez soi

Peut-on devancer le printemps chez soi? Voici une façon simple d’y parvenir. Coupez l’extrémité de la branche d’un arbre ou d’un arbuste, déposez-la dans un verre d’eau et placez-la tout près d’une fenêtre. Après quelques jours, vous verrez les bourgeons gonfler, les écailles s’entrouvrir et une pointe de verdure apparaître. Quand les écailles tomberont, de minuscules feuilles vont s’étaler dans toute leur splendeur.

Observer l’éclosion des bourgeons, c’est découvrir la beauté et la complexité de la nature. En comparant différentes ramilles d’une même plante, on découvre que certains bourgeons sont plus gros que d’autres. Les plus petits, les bourgeons foliaires, produisent des feuilles. Les plus gros, qu’on appelle bourgeons floraux ou bourgeons mixtes, donneront les fleurs et les feuilles. Si vous placez dans l’eau ces ramilles à gros bourgeons, vous obtiendrez des fleurs en plein hiver! Quelle belle façon de chasser la grisaille hivernale!

Un laboratoire sous sa fenêtre

Au Québec, plusieurs arbustes fleurissent avant de produire leurs feuilles. Les fleurs du rhododendron sont rose foncé. Celles des érables ressemblent à de fines clochettes. Les saules donnent des chatons, tandis que le thé du Labrador, la viorne et l’amélanchier exhibent de belles grappes de fleurs blanches. Mais attention, coupez votre ramille comme si vous tailliez votre arbre : avec respect dû à la nature.

En faisant éclore les bourgeons de vos ramilles à la maison, vous imitez le travail d’un technicien bien particulier du Biodôme, celui qui contrôle l’ordinateur régissant les différents écosystèmes. Le matin du 4 mars prochain, ce dernier va amorcer le printemps en élevant la température de l’écosystème de la forêt laurentienne. Cet apport thermique active les bourgeons, qui auront besoin de plus de lumière alors qu’ils s’ouvrent. Le technicien réajustera la photopériode en conséquence. Il est alors temps pour les visiteurs de retirer leur foulard et de déboutonner leur blouson.

L’Éveil du printemps

Cette année, la relâche scolaire coïncide parfaitement avec l’arrivée du printemps au Biodôme. L’occasion de visiter l’Éveil du printemps, une exposition axée sur onze amphibiens et reptiles du Québec, qui se tiendra du 4 mars au 22 mai 2017.

Découvrez la toxicité du triton, pourquoi la rainette faux-grillon est si rare, apprenez où hibernent  les tortues du Biodôme. Profitez de ce début de printemps pour en savoir plus sur ces animaux méconnus, qui font parfois peur, mais qui sont menacés. Apprenez à les apprécier et à les protéger.

Partager cette page

Articles qui pourraient vous intéresser

Suivez-nous !

Abonnez-vous pour recevoir par courriel :
Ajouter un commentaire
Portrait de Anonymous