Blogue

Croque-insectes

Croque-insectes
Credit: Espace pour la vie (Mathieu Rivard)
Croque-insectes
  • Croque-insectes
  • Croque-insectes
  • Croque-insectes
  • Croque-insectes
Croque-insectes

Attendu depuis de nombreuses années par le public, l’événement Croque-insectes revient à l’Insectarium, plus pertinent et plus actuel que jamais.

Évolution des mœurs

L’humain consomme des insectes depuis le début des temps — on a trouvé des traces millénaires d’entomophagie (le fait de manger des insectes) sur plusieurs continents. Pourtant, les insectes sont loin de faire partie de nos habitudes alimentaires contemporaines ! Je me rappelle très bien la réaction des premiers visiteurs en 1993, aux débuts de Croque-insectes. Ils étaient venus pour une séance de frissons devant nos bouchées à base d’insectes. Petit à petit, j’ai vu évoluer les pensées. Les esprits se sont progressivement ouverts à cette avenue nutritive. Depuis 2005, année où s’est terminé l’évènement, il n’y a pas une semaine où on ne nous demande comment se procurer des insectes à croquer !

Les Nations Unies se prononcent

Il a fallu le rapport de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture pour éveiller l’occident et susciter les intérêts gastronomique et économique pour la consommation d’insectes. En effet, il n’y a que dans les cultures européenne et nord-américaine que l’entomophagie est inusitée.

Sorti en 2015, ce rapport fait état des défis futurs pour nourrir les neuf milliards de personnes qui habiteront la planète d’ici 2050. La production de nourriture devra doubler dans un contexte où les terres cultivables se font de plus en plus rares, où les océans subissent de la surpêche, où la production des déchets de l’industrie augmente et où les changements climatiques génèrent de nombreuses incertitudes.

Le document propose de revoir notre façon de nous alimenter en ajoutant les insectes à notre menu et espère attirer l’attention de différents acteurs de la société tels que médias, fermiers, citoyens, industries alimentaires et autres. À cet égard, il semble que le but soit atteint !

Une économie en émergence

Depuis quelques années, il n’est pas rare de voir dans les médias de jeunes entrepreneurs dynamiques vanter les avantages de l’entomophagie. Leurs produits se déclinent des barres énergétiques pour sportifs à la nourriture pour animaux domestiques, en passant par les biscuits à la farine de grillons. Et, en effet, la production d’insectes recèle de nombreux avantages. Les élevages d’insectes demandent peu d’espace, offrent un taux de conversion en protéines animales sans pareil, nécessitent moins d’eau et émettent peu de gaz à effet de serre. 

Innovation et plaisir

Mais par-dessus tout, les plats à base d’insectes, pour peu qu’on s’ouvre à la nouveauté, permettent de découvrir de nouvelles saveurs et offrent des possibilités infinies de création de mets nutritifs et délicieux.

Alors, pourquoi ne pas oser ? Venez vous-même faire un tour à Croque-insectes du 15 juin au 4 septembre, à l’Insectarium de l’Espace pour la vie. Notre menu varié, offert entre 11 h et 18 h, vous permettra certainement de trouver quelque chose à vous mettre sous la dent qui vous plaira. Plaisir assuré !

 

Partager cette page

Suivez-nous !

Abonnez-vous pour recevoir par courriel :
Ajouter un commentaire
Portrait de Anonymous