Blogue

Cultivez votre ail

ail
Cultivez votre ail

L’ail est une plante vivace que l’on cultive comme une annuelle. Sous notre latitude, on le propage généralement en plantant des caïeux (gousses) à l’automne pour récolter des bulbes l’été suivant. Il est aussi possible de multiplier l’ail à partir des bulbilles produites dans la capsule florale. Certaines variétés d’ail ont même la capacité de faire des graines.

Quelques conseils pour cultiver votre ail

Réservez un coin de votre potager pour produire votre ration d’ail annuelle. Chaque caïeu planté donnera un bulbe. Pour récolter 50 bulbes, il faut donc planter 50 caïeux.

Choisissez des variétés rustiques produites localement. L’ail commercial importé est souvent irradié ou traité avec des anti-germinatifs. Sélectionnez des bulbes sains et fermes avec des caïeux de bon calibre.

Plantez l’ail à l’automne environ un mois avant le gel définitif du sol, soit entre la mi-septembre et la fin octobre selon votre région. L’ail préfère le plein soleil ainsi qu’un sol léger, fertile, riche en humus et qui se draine bien. Le pH optimal se situe entre 6 et 7. Une rotation de 4 ans est conseillée.

Divisez les bulbes et plantez chaque caïeu séparément, la pointe vers le haut et recouvrez-les de 2 à 3 cm de terre. Laissez 10 à 15 cm entre les caïeux et 20 à 25 cm entre les rangs. Aux premières gelées, recouvrez les parcelles d’une couche de paillis (feuilles déchiquetées, paille) pour favoriser l’accumulation de la neige, la meilleure protection hivernale.

Durant la saison de croissance du feuillage et des bulbes, l’ail ne doit pas manquer d’eau ni de minéraux. Binez, désherbez et arrosez en période de sécheresse. Fertilisez régulièrement par des arrosages au sol ou par vaporisation foliaire avec des engrais naturels (purins, émulsion d’algue ou de poisson).

Vers la mi-juin, taillez et récoltez les jeunes tiges florales (appelées à tort « fleurs d’ail »). Elles sont délicieuses crues, sautées ou sous forme de pestos.

Vers la fin de juillet, les bulbes sont généralement prêts à être récoltés. Le moment idéal varie selon les régions et les variétés. Lorsque la moitié supérieure des feuilles est encore verte, c’est un bon indice visuel. À ce stade, le bulbe est toujours enveloppé de plusieurs membranes protectrices. Plus tard, la tunique de feuilles se dégrade peu à peu, exposant les gousses à l’humidité et aux ravageurs.

Séchage et conservation des bulbes

Suspendez les plants dans un endroit chaud (20 à 25°C), sombre et bien aéré pour environ 3 semaines. Durant cette période, les bulbes perdent de 20 à 30% de leur poids.

Entreposez-les ensuite dans une pièce bien aérée dans des paniers, des boîtes de carton ou des sacs de papier, jamais dans le plastique ni dans le réfrigérateur.

Les conditions idéales d’entreposage sont 15-20°C et 45 à 55% d’humidité relative.

Bon jardinage!

Partager cette page

Suivez-nous !

Abonnez-vous pour recevoir par courriel :
Ajouter un commentaire
Portrait de Anonymous