Blogue

Des cigales 13 ans ou cigales 17 ans ?

Des cigales 13 ans ou cigales 17 ans ?

Cette année, l’état de New York est témoin de l’émergence massive des trois espèces de cigales périodiques qui ont un cycle de vie de 17 ans. Il y a quelques semaines, je me suis rendu sur la côte est des États-Unis pour observer ce phénomène unique et magique. Dans ce premier billet, je vous rapportais mes observations. Dans celui-ci, voici quelques explications sur cette émergence qu’on ne reverra que dans 17 ans!

Il existe sept espèces de cigales dites périodiques : quatre espèces ont un cycle de 13 ans, alors que les trois autres en ont un de 17. On nomme également ces cigales « cigales 13 ans » ou « cigales 17 ans ». En 1928, un dénommé William T. Davis, alias « l’homme cigale », a changé le nom du genre de ces espèces de Tibiceni à Magicicada. Ce printemps, les trois espèces de « cigales 17 ans » ont émergé simultanément (Magicicada septendecim, Magicicada septendecula et Magicicada cassini).

Un développement bien discret

Ces cigales se développent sous terre pendant 17 ans : ni vues ni connues. Ce qui se produit cette année de la Caroline du Nord au Connecticut, c’est l’émergence ou la sortie du sol des nymphes qui s’y développaient depuis 1996. Les femelles de l’époque ont pondu des œufs sur les branches des arbres, à l’intérieur d’encoches qu’elles auront elles-mêmes pratiquées. Après quelques semaines, il y a eu l’éclosion de minuscules nymphes. Elles se sont laissées tomber au sol pour s’y enfouir à une profondeur d’environ 30 cm. De là, elles ont entrepris leur croissance en se nourrissant de la sève au niveau des racines. Pendant ces 17 ans, elles ont traversé cinq stades de développement avant d’être finalement prêtes à la dernière mue au stade adulte.

Une reproduction qui ne passe pas sous silence

Lorsque la température grimpe au-dessus de 17 °C, les nymphes commencent la fabrication de cheminées d’émergences par lesquelles elles sortiront du sol. Parfois, elles sont des milliers en même temps! Elles grimpent rapidement sur un substrat (tronc d’arbre, branche ou autre), pour s’immobiliser et effectuer la dernière mue dite imaginale. L’adulte nouvellement transformé restera immobile de quatre à six jours : c’est ce qu’on appelle stade ténéral. Par la suite, commence la cacophonie! Une fois le stade ténéral passé, les mâles fonctionnels entreprennent leur cour. À l’aide de deux timbales situées sous leur abdomen, ils produisent un son caractéristique dans le but d’attirer une femelle de leur espèce. Une femelle réceptive le laissera paraître en produisant un clic. Ce clic, à son tour, engendre un deuxième chant du mâle qui signale ainsi son approche. Un deuxième clic de la femelle engendrera un troisième chant du mâle signifiant qu’il passe à l’action. Ce qu’il y a de spectaculaire, c’est que le chant d’un seul individu peut atteindre près de 100 décibels. Imaginez quand des milliers décident de s’unir pour chanter!

Mission accomplie

Les mâles peuvent s’accoupler plus d’une fois, alors que les femelles ne s’accouplent qu’à une seule occasion. Après avoir fécondé une femelle, le mâle obstrue son orifice avec un bouchon, afin que seuls ses gènes soient distribués dans la nature. Ensuite, il partira à la recherche d’autres femelles à féconder. Les femelles, qui peuvent produire jusqu’à 600 œufs, entreprendront la recherche de différents sites de pontes. En quelques semaines, les mâles fécondent le plus de femelles possible et ces dernières pondent le plus d’œufs qu’elles le peuvent. Une fois la chose faite; c’est mission accomplie. La prochaine chorale produite par cette descendance sera en 2030. C’est un rendez-vous!

Partager cette page

Suivez-nous !

Abonnez-vous pour recevoir par courriel :
12 Commentaire(s)
Portrait de Josée
Josée

Très très intéressant à lire! Continuez de nous renseigner; c'est passionnant!

Portrait de Louise Bourret
Louise Bourret

très intéressant.

Logo
Espace pour la vie

Merci pour vos encouragements et vos bons commentaires! Bonne journée,

Portrait de manon
manon

est ce que les cigales chantent au coucher du soleil?Il y des exuvies sur mon érable et ce soir des insectes stridulent. Sinon serait ce les hannetons? L'an passe des dizaines de cigales ont émergés de mon terrain et je ramassais les exuvies sur l érable Argente, c'était fascinant.

Logo
Espace pour la vie

Bonjour Madame,

Après vérification auprès de nos collègues, oui, les cigales chantent jusqu'au coucher du soleil. On peut donc les entendre jusqu'à la brunante, mais après, c'est le silence jusqu'au lendemain matin.

Merci de votre intérêt pour Espace pour la vie.
L'Équipe du blogue

Portrait de Amélie
Amélie

Bonjour ! Très intéressant ce billet ! Je me posais une question dernièrement et cet article peut peut-être y répondre partiellement, mais j'ai besoin éclaircissement. Depuis un mois ou deux, je retrouve quelques fois par semaine, une cigale au sol, vivante ou morte (région de Montréal). J'ai 29 et c'est la première fois de ma vie que j'en voyais et maintenant elles sont partout ! Est-ce que ça pourrait avoir un rapport avec cet éclosion ?

Merci de votre attention,
Amélie

Logo
Espace pour la vie

Bonjour Amélie,

La présence de cigales en grande quantité dans la région de Montréal n'a pas de lien avec l'éclosion massive des É-U.

Effectivement, la cigale caniculaire (Tibicen canicularis), en particulier, se fait toujours remarqué dès le mois de juillet, et ce jusqu'à la fin de l'été. Il se peut par contre qu'on en observe plus cette année selon les endroits, mais il ne s'agit que d'une coïncidence. La plupart du temps, ces insectes passent plutôt inaperçus, malgré leur nombre parfois considérable.

Merci de votre intérêt pour Espace pour la vie,
Cordialement,
Mario

Portrait de jon
jon

nice

Portrait de Ghislaine
Ghislaine

Très intéressante l'histoire des cigales, j'ai lu avec grand intérêt, merci !
Une question: après la ponte, est-ce que la femelle meurt et après les accouplements, est-ce que le mâle meurt ?

Logo
Espace pour la vie

Bonjour,

Nous avons transmis votre question à M. Bonneau, et voici sa réponse : «Les mâles et femelles cigales peuvent se reproduire plus d'une fois. Ce n'est donc pas la mort après l'accouplement/ponte des oeufs. Cependant, l'émergence (stade adulte) ne dure guère plus que quelques semaines (une saison)».

Cordialement,
L'Équipe du blogue

Portrait de Lydie Lefrancois-Mariette
Lydie Lefrancoi...

bonjour Monsieur,
une lecture très intéressante, aujourd'hui je me pose plusieurs questions.
Mon mari et moi-même marchons en la forêt de la Valbonne dans le sud de la France et nous avons observé de nombreuse cigales à terre elles ne pouvaient plus s'envoler ou elles étaient mortes.
Qui ou quoi peut provoquer cette nombreuse pertes de cigales ?
Merci si toutefois vous pouvez nous renseigner.
Cordialement
Lydie L.M.

Logo
Espace pour la vie

Bonjour Madame,

Nous avons transmis votre question à M. Bonneau, et voici sa réponse :
"Lorsque les cigales sont en fin de vie, on les retrouve un peu partout dans cet état. Si on se trouve à un endroit où il y a eu émergence massive précédemment, il est normal d'observer les cigales, en fin de vie, en toute aussi grande abondance."
En espérant avoir répondu à votre question.

Merci pour votre intérêt pour Espace pour la vie!

Cordialement,

L'équipe du blogue

Ajouter un commentaire
Portrait de Anonymous