Langues

Blogue

Escapade à New York, pour écouter et cartographier le chant des cigales

Cigale Magicicada septendecim © Lalo Pangue
Escapade à New York, pour écouter et cartographier le chant des cigales

Cette année, l’État de New York est témoin de l’émergence massive des trois espèces de cigales périodiques qui ont un cycle de vie de 17 ans. Comme New York est tout près, l’Insectarium de Montréal ne pouvait manquer ce phénomène entomologique aussi unique que spectaculaire! Convaincre mes patrons d’y assister n’a pas été difficile, bien au contraire.

La journaliste de l’émission scientifique Les Années lumière de Radio-Canada, Chantal Srivastava, était également de la partie. Intéressée par le phénomène, elle en a profité pour faire un reportage sur le sujet.

Le point de ralliement était Staten Island où je rencontrais Ed Johnson, le directeur des sciences du Staten Island Museum pour un atelier de science citoyenne. En arrivant sur les lieux, avant même de sortir de l’auto, je pouvais déjà entendre les cigales… Les palpitations commencent!

Émergence de trois espèces en même temps

En ouvrant la porte, nous sommes étonnés, Chantal et moi, par la cacophonie qui semble venir d’un peu plus loin à l’intérieur du Bloomingdale Park. Quelques pas suffisent pour constater l’ampleur du phénomène! Des exuvies (carapaces vides) de nymphes partout! Des adultes accessibles sur les plantes basses : je pouvais les cueillir comme des fruits! Le son, le son… spectaculaire! Il faut le voir et l’entendre pour y croire.

Implication citoyenne : écouter, reconnaître, cartographier

Le but de l’atelier de science citoyenne auquel nous avons participé est de reconnaître le chant des différentes espèces, afin de l’enregistrer et de l’associer à l’endroit où telle ou telle espèce a été entendue. Toutes les données sont enregistrées et accessibles sur le Web. De cette façon, la cartographie des endroits où il sera possible de les entendre à nouveau en 2030 sera encore plus précise. Ces observations sont enregistrées sur le site internet cicadamania.com.

Nous étions un petit groupe de quatre personnes qui accompagnait monsieur Johnson et son collaborateur. Nous avons visité trois sites différents où nous avons appris à distinguer le chant de trois espèces : Magicicada septemdecim, Magicicada septendecula et Magicada cassini. J’ai eu l’occasion de prendre quelques centaines de photos et des enregistrements sonores. Tous ces clichés et ces données serviront également à l’équipe d’animateurs de l’Insectarium dans leur travail quotidien avec le public.

Année record

Des cigales périodiques vivent un peu partout aux États-Unis et quelques États sont témoins de l’émergence spectaculaire de celles-ci presque tous les printemps. Ce qu’il y a de particulier cette année, c’est que trois espèces de cigales périodiques d’un cycle de 17 ans émergent en même temps! Ce qui en fait une des plus grosses et des plus intéressantes à la fois. Malgré un mercure oscillant autour de 32 °C, cette expérience restera inoubliable et gravée dans ma mémoire! Plus de détails sur le phénomène et la biologie de ces insectes dans un prochain billet.

Voir la vidéo de Samuel Orr sur le phénomènes des cigales (projet Return of the Cicadas)

Partager cette page

Suivez-nous !

Abonnez-vous pour recevoir par courriel :
1 Commentaire(s)
Portrait de Lyne Du Sablon
Lyne Du Sablon

Impressionnant !!!
Contente de mieux connaître ces chanteurs annonciateurs de chaleur !!
Merci !

Ajouter un commentaire
Portrait de Anonymous