Langues

Blogue

Ils arrivent! Êtes-vous prêts?

Monarque © André Sarrazin
Ils arrivent! Êtes-vous prêts?

Avec les beaux jours de juin, les premiers papillons monarques nous reviennent. Leur vol plané semble nonchalant. Pourtant, les monarques sont en mission : dénicher rapidement les lieux où ils trouveront à se nourrir et à pondre.

Destination Québec

Partis du Mexique en mars dernier, les grands-parents de nos monarques ont relancé le cycle de la vie. Leurs œufs, pondus dans le sud des États-Unis (en majorité au Texas), ont donné naissance à une autre génération qui est remontée encore plus au nord. Ce sont les descendants de ces monarques qui rejoignent le Québec, en quête des meilleurs sites pour se reproduire.

Panne d’énergie

Au cours des dernières années, les monarques rencontrent de plus en plus de difficultés à trouver l’asclépiade et les fleurs qui nourrissent chenilles et papillons. Pourtant, il est si facile de leur offrir le nécessaire en plantant au jardin ou au balcon quelques plantes bien choisies!

Oasis pour les monarques

En mai, l'Espace pour la vie a lancé un tout nouveau programme qui invite les citoyens à créer chez eux des Oasis pour les monarques. Le principe est simple : planter de l’asclépiade et des fleurs nectarifères et aider ainsi le roi des papillons à rétablir sa population menacée. Notre site Web en donne tous les détails, des espèces de plantes à privilégier jusqu’aux conditions environnementales à recréer. De plus, on peut s’inspirer du Jardin pour les monarques de l’Insectarium, où les lantanas, héliotropes, monardes et autres liatris s’offrent aux papillons. Et on en apprendra davantage en participant aux animations qui sont offertes dans ce premier aménagement officiellement certifié Oasis pour les monarques.

Valeur ajoutée

Mais ce que vous ne trouverez nulle part décrit, c’est le plaisir que vous procurera ce jardin! Outre les monarques, plusieurs autres espèces de papillons choisiront votre petit paradis pour se désaltérer. Vous ferez office de poste de ravitaillement pour les premiers papillons à s’élancer dans l’air printanier. Ce sont ceux qui s’éveillent après une diapause hivernale. Vous verrez ensuite les migrateurs, avides de nectar énergisant, se pointer le bout de la trompe. Finalement suivront les descendants des papillons qui ont pondu l’année précédente pour ensuite disparaître. Un arc-en-ciel de couleurs!

La nature nous fait du bien. S’emplir les yeux du vert des plantes, se laisser surprendre par un petit animal affairé, sentir le souffle du vent, respirer l’odeur de la terre humide, toutes ces sensations nous touchent au plus profond de nous. Un grand entomologiste, E.O. Wilson, a nommé ce phénomène « biophilie ». C’est le résultat de longues années d’évolution de l’espèce humaine au contact de son environnement. Mais quels qu’en soient le nom et l’origine, l’essentiel est de saisir l’importance de garder contact avec la nature. Pour notre bénéfice, et celui d’autres êtres vivants, comme les monarques.

Partager cette page

Suivez-nous !

Abonnez-vous pour recevoir par courriel :
4 Commentaire(s)
Portrait de Raymond Huneault
Raymond Huneault

Avez-vous du nouveau au sujet de la certification proposée des jardins de papillons Monarch par le Jardin botanique?

Logo
Espace pour la vie

Bonjour M. Huneault,

Merci de votre intérêt pour Espace pour la vie.
Le projet Mon jardin est maintenant lancé. Vous trouverez toute l'information sur la page Mon jardin de notre site web. Vous devez vous inscrire et ensuite, nous communiquerons avec vous pour vous accompagner tout au long de votre démarche.
Bon jardinage!
L'Équipe du blogue

Portrait de Julie Boudreault
Julie Boudreault

Je sais qu'un jeune garçon (11 ans. Il a commencé son livre à l'âge de six ans!) de Québec vient de publier un livre sur l'élevage des papillons monarques. Le titre est Comment élever des papillons monarques chez soi. La quatrième de couverture de son livre a été signée par Georges Brossard, le fondateur de l'insectarium de Montréal, lui-même, qui a qualifié le garçon de «jeune monarque des entomologistes québécois». La catalogue Kanuk de l'an dernier en a aussi parlé comme du plus «jeune spécialiste en monarque au monde», ce qui est très flatteur. Toujours est-il que le jeune Grégoire rêve de transmettre ses connaissances à tous les enfants. Je trouve ça super. Ce serait bien que les gens en parlent. Il faut l'encourager.

Logo
Espace pour la vie

Bonjour madame Boudreault,
Nous vous remercions pour votre message. Nous constatons avec plaisir que de plus en plus de gens s'intéressent à ce papillon. Nous sommes très heureux que ce jeune homme contribue à une meilleure connaissance du monarque et nous l'encourageons.
Bonne journée,
L'équipe du blogue

Ajouter un commentaire
Portrait de Anonymous