Blogue

Inspirants insectes : les utiliser pour innover

Drosophila melanogaster, communément appelée mouche à fruits, est une espèce indispensable à la recherche scientifique.
Credit: Flickr (Hannah Davis)
Drosophile
  • Drosophile
  • Blatte
  • Fourmis Atta
  • Entomophagie
Inspirants insectes : les utiliser pour innover

Les insectes, de par leur nombre et leur capacité d’adaptation incroyable, sont une source d’inspiration fabuleuse. Comme leur déclin se fait de plus en plus sentir, rappelons-nous comment nous bénéficions de leurs services. Vous serez peut-être surpris d’apprendre que les insectes nous offrent bien plus que du miel, de la cire et de la soie…

Organismes modèles et prix Nobel

Vous connaissez sûrement les mouches à fruits, aussi appelées drosophiles. Ces minuscules insectes qui côtoient nos bananes mûres sont récipiendaires de pas moins de six prix Nobel! La Drosophila melanogaster est une espèce modèle en recherche scientifique depuis plus de 100 ans, grâce à ses caractéristiques particulièrement adaptées aux expériences en laboratoire : peu coûteuse et facile à élever, un cycle de vie rapide et une tonne de progénitures. De plus, son code génétique a été complètement décrit en 2000 et il s’avère assez semblable au nôtre! Une telle similarité permet donc des avancées spectaculaires en recherche qui s’appliquent aux humains. Son plus récent prix Nobel, en 2017, lui a été octroyé pour des études portant sur le rythme circadien chez les organismes vivants.

À notre rescousse

Des avancées technologiques ouvrent la voie à de nouvelles possibilités d’utilisation des insectes. Les opérations de sauvetage dans les villes, par exemple, dans les bâtiments effondrés suite à un tremblement de terre, présentent des défis particuliers. Ce sont les blattes, ces petits insectes résilients, robustes et aux capacités motrices incroyables, qui seraient les nouveaux chiens saint-bernards de nos catastrophes urbaines. Dotées de microcontrôleurs dirigés à distance, elles peuvent se faufiler là où l’accès serait impossible pour un humain et envoyer des signaux permettant de recréer le portrait de l’accident. En leur ajoutant un microphone, les bruits des gens piégés peuvent être reçus, permettant leur localisation précise et une intervention de secours optimale.

Un antibiotique dérivé des fourmis

La résistance aux antibiotiques est un enjeu médical majeur et préoccupant. Les fourmis Atta, celles qui découpent et transportent des morceaux de feuilles dans leur nid pour cultiver un champignon, font face à des défis de taille lorsqu’il est question d’infections fongiques. Des champignons pathogènes peuvent s’installer dans leur nid et infecter toute la colonie. C’est pourquoi ces fourmis ont développé un mécanisme de défense puissant : une association avec des bactéries qui se logent dans leurs glandes et qui produisent un antibiotique contre les pathogènes. La molécule responsable porte le nom de selvamicine et est maintenant un antibiotique breveté pour traiter les infections causées par Candida albicans, un champignon qui affecte les humains.

Dans notre assiette

On commence à le savoir, les insectes présentent une haute valeur nutritive et assurent la sécurité alimentaire mondiale en constituant des aliments de choix pour de nombreux êtres humains. Même si l’Occident est loin d’être le premier à croquer dans un insecte à pleines dents, les fermes d’élevage et les produits à base d’insectes connaissent un boum en ce moment. Et avec raisons! La production d’insectes nécessite peu d’espace, requiert beaucoup moins d’eau, émet très peu de gaz à effet de serre et livre un aliment avec une teneur en protéines sans égal. Un autre avantage? La possibilité de les élever sur nos déchets alimentaires et même d’utiliser leurs déchets à eux pour fertiliser nos plantes. Quand on parle d’un mode de vie zéro déchet, les insectes sont les champions!

En plus de leurs rôles indispensables dans la nature, nous profitons des services des insectes de manière dont on ne se serait jamais douté. Peut-être serait-il temps d’admettre leur place dans notre quotidien et de reconnaître que ce n’est pas seulement de la disparition des abeilles dont il faut se soucier…

Partager cette page

Suivez-nous !

Abonnez-vous pour recevoir par courriel :
Ajouter un commentaire
Portrait de Anonymous