Blogue

L'amour est dans l'air au Biodôme!

Paruline masquée (Geothlypis trichas)
L'amour est dans l'air au Biodôme!

Durant le mois de mai au Biodôme, c’est la saison des amours. Les oiseaux des écosystèmes nord-américains sont en phase de reproduction. Par exemple, dans le golfe du Saint-Laurent, de nombreux canards sont en parade nuptiale : c’est le cas des guillemots, des garrots, des eiders et des harelde kakawi.

Pavoiser ses couleurs

Les mâles ont abandonné leurs couleurs hivernales ternes pour arborer des teintes plus vives, car il faut séduire si l’on veut transmettre ses gènes à la prochaine génération. Les oiseaux mâles dansent devant les femelles, gonflent leur poitrine, exhibent leurs couleurs en se soulevant à la surface de l’eau ou en déployant leurs ailes… Pour les mouettes et les sternes, les conquêtes se font directement sur les rochers.

À qui les meilleurs gènes?

Certains mâles sont mécontents que les femelles ne s’intéressent pas à eux. Alors, si un individu a du succès et qu’il passe trop prêt du nouveau couple, il risque de se faire poursuivre, voire même recevoir un coup de bec. De la jalousie? Peut-être, mais une chose est sûre : le mâle impopulaire garde encore espoir. En attaquant, il montre aux femelles qu’il est fort et qu’il a de bons gènes.

Faire son nid

Vient ensuite le choix d’un site de nidification, puis la construction du nid. On voit alors les oiseaux se promener avec des brindilles ou de la mousse dans le bec. Dans le cas des oiseaux de rivage ou des falaises (écosystème subpolaire des côtes du Labrador et écosystème du golfe du Saint-Laurent), c’est facile : ils sont là devant nous. Mais pour nombreux petits oiseaux, les parulines de l’érablière des Laurentides par exemple, il faut bien observer et suivre l’oiseau des yeux. C’est parfois difficile, mais si vous êtes chanceux, vous pourrez repérer l’emplacement d’un nid.

L'arrivée des oisillons

Puis viennent les naissances et l’alimentation des oisillons. On peut voir les parents rechercher la nourriture, régurgiter dans le bec des petits, les protéger sous leurs ailes... Peut-être aurez-vous la chance de voir un oisillon s’envoler pour la première fois, qui sait! Il est facile de voir les pingouins, les guillemots, les sternes et les mouettes construire leur nid et élever leurs petits.

Les tortues sortent de leur bocal

À partir de la fin avril, c’est l’arrivée des tortues peintes et des tortues des bois dans l’érablière des Laurentides. Il n’y a peut-être là rien de spectaculaire, mais sachez que nos tortues n’ont pas hiberné dans la vase des étangs comme en nature, mais bien dans un bocal d’eau placé dans un immense réfrigérateur. Vous voulez en savoir plus? Ne vous gênez pas pour poser des questions à nos animateurs. En mai au Biodôme, il y a de l’action. Apportez vos lunettes d’approche, votre appareil photo et procurez-vous le guide de visite. La nature vous attend!

Partager cette page

Suivez-nous !

Abonnez-vous pour recevoir par courriel :
2 Commentaire(s)
Portrait de Dr Tom Muhlstein
Dr Tom Muhlstein

Please advise, if you have obtained a mate for the otter at the Biodome.
Thanks you.
trm

Logo
Espace pour la vie

Hello,

Thank you for your interest in Space for Life.

We are currently doing our best to obtain a female otter (meeting our criteria), but this is a lengthy process. We are confident that we will have some new otters at the Biodôme within the next few months, however.

Yours truly,
The blog team

Ajouter un commentaire
Portrait de Anonymous