Blogue

La Lune, un GPS céleste

Éclipse lunaire
La Lune, un GPS céleste

Le phénomène des éclipses dites lunaires est compris depuis la période de l’Antiquité. Au fil des observations accumulées par les astronomes au cours des siècles, la précision s’est raffinée au point que l’on pouvait établir, au début de la Renaissance, des tables d’éclipses lunaires très précises.

Pour les astronomes, le phénomène des éclipses lunaires était devenu important, non seulement pour l’observation, mais aussi pour établir sa longitude à la surface de la Terre. Chaque endroit sur Terre peut être défini par deux coordonnées ; la latitude et la longitude. L’observation dans l’hémisphère nord de la hauteur de l’étoile polaire au-dessus de l’horizon permet de connaître sa latitude. Pour la longitude, la situation est plus complexe. Faute de posséder une montre ou une horloge qui peut maintenir l’heure précise pendant le voyage, seul un phénomène céleste observé simultanément à deux endroits différents permettait de connaître la longitude séparant ces endroits. On comprend ainsi l’importance des éclipses lunaires. En mesurant l’heure du début d’une éclipse là où vous vous trouvez et en comparant cette heure avec celle du début de la même éclipse, à Paris par exemple, vous pouviez mesurer votre longitude par rapport à celle de Paris. Cette information permettait alors aux cartographes de dresser des cartes de la surface de la Terre avec une grande précision.

Une éclipse lunaire salutaire

Le navigateur Christophe Colomb, lors de son quatrième voyage vers les Amériques, a observé l’éclipse totale de la Lune du 29 février 1504. Outre la détermination de la longitude de l’île de la Jamaïque, l’éclipse lunaire lui a sauvé la vie. Quelques jours avant l’éclipse, des membres de son équipage s’étaient mutinés en emportant une grande partie de ses réserves de nourriture. Malgré ses demandes insistantes, la population locale ne désirait pas l’aider à refaire ses réserves. Christophe Colomb joua alors le tout pour le tout en les avisant qu’il ferait « disparaître » la Lune dans quelques jours. Évidemment, tel que prévu par les éphémérides, l’éclipse totale de la Lune se produisit. Les indigènes apeurés, répondirent à la demande de l’explorateur. Christophe Colomb fut sauvé!

Partager cette page

Suivez-nous !

Abonnez-vous pour recevoir par courriel :
Ajouter un commentaire
Portrait de Anonymous