Blogue

La punaise marbrée : une nouvelle venue au Québec

Adulte de la punaise marbrée (Halyomorpha halys)
Credit: Insectarium de Montréal (René Limoges)
Adulte de la punaise marbrée (Halyomorpha halys)
  • Adulte de la punaise marbrée (Halyomorpha halys)
  • Immature de stade 5 de la punaise marbrée (Halyomorpha halys)
  • Immature de stade 3 de la punaise marbrée (Halyomorpha halys)
  • Oeufs de la punaise marbrée (Halyomorpha halys)
  • Piège à punaises marbrées
La punaise marbrée : une nouvelle venue au Québec

L’hiver dernier, plusieurs Québécois ont remarqué un nouvel insecte caché dans leur maison. Il s’agit de la punaise marbrée (Halyomorpha halys), un insecte ayant la forme d’un petit bouclier brun aux bords rayés qui suscite bien des questionnements! Originaire d’Asie, cette espèce exotique est connue pour s’établir d’abord en milieu urbain pour ensuite se propager vers d’autres habitats.

Elle s’invite dans les maisons…

À la manière de la coccinelle asiatique, la punaise marbrée utilise les habitations humaines pour se protéger du froid pendant l’hiver. Inoffensive tant pour les humains que pour les animaux, cette punaise ne peut pas se reproduire dans nos maisons. Sa présence est toutefois incommodante car, lorsqu’il est dérangé, cet insecte peut sécréter une odeur plutôt désagréable.

…et menace les végétaux

Si la coccinelle asiatique est un prédateur efficace dans nos cultures, à l’opposé, la punaise marbrée est considérée comme un ravageur important. Elle s’attaque à une grande variété de cultures fruitières, maraîchères et ornementales. Elle pique les tissus végétaux pour en retirer la sève, causant ainsi des zones nécrotiques autant sur les fruits, les bourgeons, les feuilles et la tige. Au Québec, elle n’est pas encore établie en milieu rural.

L’importance de la surveiller

Au cours des derniers mois, la présence de la punaise marbrée a été signalée surtout dans la région de Montréal. Puisqu’il s’agit d’un ravageur de cultures, il est primordial d’être à l’affût de sa dispersion sur le territoire québécois. C’est pourquoi, dès cet été, vous pourrez apercevoir des pièges à punaises marbrées installés un peu partout sur l’île, autant sur des terrains publics que privés. Ces pièges serviront non seulement à dépister les sites potentiels d’établissement de l’insecte, mais aussi à suivre la progression de ses populations. Ce travail de dépistage, coordonné par le Service de l’environnement de la Ville de Montréal, est d’ailleurs réalisé en collaboration avec le réseau national de surveillance de la punaise marbrée au Canada. Vous pouvez en lire davantage sur ce projet au lien suivant :

https://ville.montreal.qc.ca/punaisemarbree

Quoi faire?

Si vous soupçonnez avoir vu une punaise marbrée, son identification doit d’abord être confirmée par nos experts. Il est donc nécessaire d’avoir une photo claire ou un échantillon de l’insecte et de faire parvenir vos informations au service des renseignements entomologiques de l’Insectarium. Les données reçues seront alors intégrées au réseau de dépistage. Si l’insecte se retrouvait à l’intérieur de votre maison, vous pourrez le détruire après nous avoir avisés de sa présence. L’automne prochain, pour empêcher ces insectes de s’introduire dans votre domicile, il est conseillé de sceller toutes les interstices pouvant servir de porte d’entrée à l’insecte.

Partager cette page

Articles qui pourraient vous intéresser

Suivez-nous !

Abonnez-vous pour recevoir par courriel :
8 Commentaire(s)
Portrait de Claude Duplessis
Claude Duplessis

*montrez

Logo
Espace pour la vie

Bonjour M. Duplessis,

Nous vous remercions pour votre intérêt à Espace pour la vie.
En effet, il s'agit de photos illustrant les différents stades de développement de l'insecte. Vous trouverez le détail dans les légendes propres à chaque photo.

Au plaisir,

L'équipe du blogue Espace pour la vie

Portrait de mailhot leo
mailhot leo

ce n'est pas un commentaire mais plûtot une question j'ai trouvé un côcon dans un noisettier, il a la grosseur d'un œuf de canne et la texture du papier de riz mais très résistant et dans ce cocon il y a une larve mais laquelle et je ne veut pas la déchirer pour ne pas détruire la larve ça peut-il être un papillon

Logo
Espace pour la vie

Bonjour M. Mailhot,

Afin d'obtenir une réponse précise à votre demande, nous vous invitons à vous rapprocher de notre service de renseignements entomologiques à l'aide de ce formulaire : https://monespace.espacepourlavie.ca/identification-dun-insecte
Nos experts vous reviendront alors sous peu.

Merci de votre intérêt pour Espace pour la vie.

Cordialement,
L'équipe du blogue

Portrait de Nancy Blanchette
Nancy Blanchette

Bonjour, j'habite la région des Laurentides, dans le village de Val-David. Depuis une semaine, j'ai remarqué la présence de punaises marbrés (enfin je crois que c'est cela). La semaine dernière, elles étaient très petites de couleurs rouges et noires. Cette semaine, elles sont plus grosses (toute de même plus petit qu'une pièce de 10 cents). Elles ont des lignes jaunes sur le dos. C'est la première fois que nous avons ce genre d'insecte sur notre terrain. Leur population est concentrée autour de notre poulailler; sur la galerie, les murs et un bouleau.

Logo
Espace pour la vie

Bonjour Mme Blanchette,

Afin d'obtenir une identification de cet insecte, nous vous invitons à vous rapprocher de notre service de renseignements entomologiques à l'aide de ce formulaire : https://monespace.espacepourlavie.ca/identification-dun-insecte

Nos experts vous reviendront au plus vite.

Merci de votre intérêt pour Espace pour la vie.

Au plaisir,

L'équipe du blogue

Ajouter un commentaire
Portrait de Anonymous