Langues

Blogue

Le jardinier écoresponsable - Entretenir la pelouse

Trèfle blanc (trifolium repens) © Jardin botanique de Montréal (Édith Smeesters)
Le jardinier écoresponsable - Entretenir la pelouse

Alors que s’achève doucement la belle saison, nous terminons cette série avec un survol des meilleures méthodes pour entretenir la pelouse. Si vous êtes un jardinier écoresponsable, vous voulez que cet entretien soit minimal et qu’il requière peu de ressources. Idéalement, son impact sur l’environnement devrait être neutre. Mais en est-il toujours ainsi?

La pelouse la plus verte!

Pour qu’une pelouse traditionnelle soit belle et en santé, il faut la tailler, la fertiliser, l’irriguer et l’aérer régulièrement. Toutes ces opérations exigent beaucoup de ressources et d’énergie, et peuvent entraîner de nombreux problèmes, tels que :

  • la pollution des sols et de l’eau (utilisation de pesticides et d’engrais de synthèse)
  • l’émission de gaz à effet de serre (tonte)
  • la pollution de l’air (tonte, production des engrais et pesticides)
  • l’utilisation excessive d’eau.

Quelques conseils

Utilisez une tondeuse manuelle ou électrique.

Les nouveaux modèles de tondeuses manuelles sont beaucoup plus légers et performants qu’autrefois : plus besoin d’avoir la carrure d’un athlète pour les pousser! On trouve également de bonnes tondeuses électriques sans fil, qui permettent de tailler une pelouse de 650 à 930 m2sans avoir à recharger la batterie.

Optez pour l’entretien écologique de votre pelouse.

Pour avoir un gazon en santé, il faut miser sur la prévention. Offrez à votre pelouse les meilleures conditions de croissance disponibles. Si un problème survient, tournez-vous vers des solutions écologiques pour le résoudre.

Implantez une pelouse à faible entretien.

Sur le marché, on trouve des mélanges de semences pour pelouse à faible entretien. Ils se distinguent du fait qu’ils contiennent beaucoup de fétuques fines, qui sont très tolérantes aux sols pauvres et secs. Ce type de pelouse requiert donc moins d’eau, d’engrais et de tonte, et est le parfait allié du jardinier paresseux. Cependant, les fétuques fines résistent moins bien au piétinement que les pelouses constituées de pâturins des prés et de ray-grass vivace. La solution de rechange? Semez du trèfle blanc dans la pelouse. Cette légumineuse complète bien le pâturin des prés et le ray-grass. Les graminées procurent un couvert végétal au printemps et à l’automne, à des moments de l’année ou le trèfle est moins actif. Celui-ci prend la relève durant les périodes de sécheresse, lorsque les graminées sont en dormance. Le trèfle procure aussi un supplément d’azote aux graminées, qui en sont friandes.

Remplacez la pelouse par des aménagements à entretien minimal.

Une pelouse est indispensable pour créer un terrain de jeux. Dans les autres cas, on peut très bien la remplacer par des couvre-sols ou par un aménagement à faible entretien. Ce dernier est tout indiqué pour les aménagements en façade. Alors, voilà! Vous connaissez vos options; maintenant, c’est à vous de jouer! Et, en bon jardinier écoresponsable, pensez toujours à la santé générale de votre environnement avant de songer à épater les voisins! Bon jardinage et bonne fin de saison!

Voir d'autres conseils 

Vous avez des questions par rapport à ce blogue?
Consultez notre Carnet horticole et botanique ou, présentez-vous au comptoir des renseignements horticoles du Jardin botanique pour un service personnalisé. Un de nos experts se fera un plaisir de vous donner plus d’informations.

Partager cette page

Suivez-nous !

Abonnez-vous pour recevoir par courriel :
1 Commentaire(s)
Portrait de bruno jardins
bruno jardins

Un article très intéressant, surtout en cette période qui pour moi commence a changer les mentalités, de devenir responsable de la nature et de ce qui nous entourent ! merci pour ces diverses options pour avoir un jardin plus que vert.