Langues

Blogue

Le jardinier écoresponsable - Une nouvelle vie pour les déchets organiques de nos jardins et demeures!

Compost © cc flickr (Kirsty Hall)
Le jardinier écoresponsable - Une nouvelle vie pour les déchets organiques de nos jardins et demeures!

Nous avons déjà abordé le sujet du choix des engrais. Pour un jardinier écoresponsable, la préférence va nettement au compost. Il est non seulement meilleur pour les plantes et le sol, il a également l’avantage de transformer les matières organiques contenues dans les déchets alimentaires et végétaux que nous produisons au quotidien.

Réduire nos résidus

  • Au Québec, les matières résiduelles compostables générées par l’alimentation et l’entretien des espaces verts représentent 44 % du volume moyen d’un sac à ordures.
  • Une famille de quatre personnes produit en moyenne 672 kg de matières résiduelles putrescibles chaque année.
  • La gestion de ces résidus dans les lieux d’enfouissement génère des biogaz à effet de serre et entraîne l’acidification du milieu.

Saviez-vous qu’il est possible de transformer et de réutiliser la majorité des matières putrescibles qui proviennent de nos demeures? Il suffit de changer certaines habitudes…

Quelques conseils : 

  • Pratiquer l’herbirecyclage. Après avoir coupé le gazon, laissez les rognures de tonte au sol. En se décomposant, elles libèrent les éléments nutritifs qu’elles contiennent, ce qui comble jusqu’à 30 % des besoins en azote de la pelouse.
  • Pratiquez le feuillicyclage. À l’automne, déchiquetez régulièrement les feuilles mortes qui tombent sur la pelouse. Utilisez l’excédent de feuilles comme paillis dans les plates-bandes.
  • Pratiquer l’autocompostage. Laissez les feuilles mortes, les brindilles et les fleurs fanées des plantes se décomposer sur le sol des plates-bandes. Elles formeront un tapis nourricier pour les plantes et les micro-organismes du sol.
  • Faites votre propre compost. En plus de réduire la charge polluante des lieux d’enfouissement, le compostage des matières organiques permet de fabriquer un produit utile, qui possède de nombreux avantages horticoles, dont l’amélioration de la qualité des sols, et la réduction de l’utilisation d’engrais et de produits phytosanitaires.

En pratiquant ces différentes formes de recyclage des matières organiques, vous posez un geste concret pour diminuer les gaz à effet de serre, pour réduire la quantité de déchets que vous produisez, qui devra être traitée, et vous nourrissez mieux le sol de vos plantations. En prime, vos fleurs et plates-bandes seront resplendissantes!

Pour en savoir plus

Voir plus de conseils

Vous avez des questions par rapport à ce blogue?
Consultez notre Carnet horticole et botanique ou, présentez-vous au comptoir des renseignements horticoles du Jardin botanique pour un service personnalisé. Un de nos experts se fera un plaisir de vous donner plus d’informations.

Partager cette page

Suivez-nous !

Abonnez-vous pour recevoir par courriel :