Blogue

Le plastique, l’ennemi dont on ne peut se passer?

La plastique, l'ennemi dont on peut se passer
Credit: CCO Domaine public
La plastique, l'ennemi dont on peut se passer
  • La plastique, l'ennemi dont on peut se passer
  • Déchets plastiques, en bord de mer
Le plastique, l’ennemi dont on ne peut se passer?

C’est connu, le plastique empoisonne les océans, l’environnement et notre santé. Les plastiques sont fabriqués à partir de pétrole et sont instables chimiquement. Pour qu’ils conservent leurs propriétés, on leur ajoute une multitude d’additifs toxiques, comme le plomb, les phtalates, le styrène et le bisphénol A, pour n’en nommer que quelques-uns.

Mais peut-on vraiment se passer des plastiques? Dans le monde dans lequel nous vivons, il est difficile de vivre sans plastique. Pensez aux voitures, aux téléphones cellulaires ou aux ordinateurs, le plastique est partout autour de nous. Cependant, avec quelques changements mineurs et sans trop d’efforts, nous pouvons vivre avec beaucoup moins de plastique.

Quelques conseils pour diminuer sa consommation de plastique :

  1. Faites un inventaire du plastique qui se cache chez vous. Regardez chaque pièce et faites une liste de tout ce qui contient du plastique. Dans la cuisine : vaisselle, emballages alimentaires; poêle antiadhésive etc. Dans la chambre à coucher : matelas, oreiller, vêtements, rideaux, etc. Dans la salle de bain : produits d’hygiène personnelle, produits nettoyants, etc. Dans la salle familiale : fauteuil, coussins etc.
  2. Débarrassez-vous des objets dont vous pouvez vous passer et remplacez les objets en plastique par des alternatives sans plastique lorsque cela est possible.
  3. Évitez les plastiques qui entrent en contact avec la nourriture. Certains plastiques sont plus toxiques que d’autres comme les plastiques numéro 1,3, 6 et 7. De plus, les additifs utilisés pour les stabiliser sont plus mobiles quand ils sont en contact avec les aliments gras, comme le beurre d’arachide ou acides comme les tomates. Il est donc prudent d’éviter le beurre d’arachide et les huiles qui sont dans des contenants en plastique. Pour les tomates, elles sont, la plupart du temps, en conserve. Cependant, l’intérieur de plusieurs de ces boites est également recouvert de ces plastiques.
  4. Ne faites jamais chauffer d’aliments au micro-ondes dans des contenants en plastique. Les produits chimiques se transfèrent plus facilement aux aliments lorsqu’ils sont chauffés.
  5. Utilisez des contenants en verre ou en acier inoxydable pour emballer ou entreposer votre nourriture. Certaines épiceries permettent maintenant aux consommateurs d’apporter leurs contenants pour la viande, le poisson et les aliments préparés. Espérons que les autres bannières emboiteront bientôt le pas!
  6. Refusez les sacs de plastique et les plastiques à usage unique.
  7. Achetez vos aliments en vrac, ainsi que vos produits d’hygiène personnelle et vos produits ménagers.
  8. Renseignez-vous. Vous verrez qu’il y a beaucoup d’information sur internet, dans les bibliothèques et les librairies.
  9. Faites un changement à la fois, c’est plus facile que vous pensez.
  10. Félicitez-vous de vos succès. Voyez ce que vous faites et non ce qui vous reste à faire.

Personnellement, j’ai commencé ma cure de désintoxication il y a un peu plus d’un an. J’ai fait plusieurs changements, mais je dois avouer que j’oublie encore d’apporter un plat vide pour mes restes au restaurant. Ça viendra.

Références :

  • Life without plastic, Page Street Publishing co. Chantal Plamondon, Jay Sinha
  • Zéro déchet, Les Éditions Transcontinental, Béa Johnson
Partager cette page

Suivez-nous !

Abonnez-vous pour recevoir par courriel :
Ajouter un commentaire
Portrait de Anonymous