Blogue

Les chenilles processionnaires font des ravages… mais pas au Québec!

La bande de couleur crème sur le dos de la chenille de la livrée d’Amérique (Malacosoma americanum) est très caractéristique de cette espèce de chenille à tentes
Credit: Insectarium de Montréal (Marjolaine Giroux)
Les chenilles processionnaires font des ravages… mais pas au Québec!
  • Les chenilles processionnaires font des ravages… mais pas au Québec!
  • Les chenilles processionnaires font des ravages… mais pas au Québec!
  • Les chenilles processionnaires font des ravages… mais pas au Québec!
  • Les chenilles processionnaires font des ravages… mais pas au Québec!
  • Les chenilles processionnaires font des ravages… mais pas au Québec!
Les chenilles processionnaires font des ravages… mais pas au Québec!

On qualifie de « processionnaires » les chenilles qui se déplacent à la queue leu leu lorsqu’elles quittent leur abri. En outre, ces chenilles libèrent des poils facilement emportés par le vent, qui causent d’importantes allergies cutanées et respiratoires chez l’homme et les animaux domestiques. Heureusement pour nous, les chenilles processionnaires ne sont pas  présentes au Québec.

Quelles sont les chenilles qui nous envahissent au début de l’été ?

Au Québec, on confond les chenilles processionnaires du pin (Thaumetopoea pityocampa) présentes en Europe avec les chenilles à tentes telles la livrée d’Amérique (Malacosoma americanum) et la livrée des forêts (M. disstria), dont les populations sont importantes au printemps. Les chenilles à tentes sont indigènes en Amérique du Nord et ne marchent jamais à la file indienne. C’est plutôt seules, et dans des directions opposées, qu’elles abandonnent leur abri de soie.

Depuis quelques années, la livrée des forêts cause des infestations majeures dans nos forêts. Celles-ci durent normalement 3 ans. L’année 2017 a vu une forte augmentation des superficies touchées par cet insecte, particulièrement en Estrie, Outaouais, Abitibi-Témiscamingue, Lanaudière, Laurentides, Montérégie et Centre-du-Québec. On croit que ces infestations seront moins importantes cette année dans plusieurs régions.

Ce sont des facteurs de régulation naturelle, dont les conditions météorologiques, la présence (ou l’absence) de parasites ainsi que la structure des forêts qui déterminent la durée des infestations.

Réponses à certaines de vos questions

  • Les chenilles à tentes provoquent-elles des réactions allergiques ?

À ma connaissance, très très peu de gens réagissent aux poils des chenilles à tentes. Cependant, les muqueuses buccales étant très sensibles, il vaut mieux éviter de mettre les chenilles dans la bouche. D’autres espèces de chenilles, actives vers la fin de l’été, ont toutefois des poils urticants dont il faut se méfier.

  •  Affectent-elles la santé des animaux domestiques ?

Pas à notre connaissance.

  • Perturbent-elles la croissance des arbres ?

Oui. Les arbres défoliés s’affaiblissent et deviennent plus vulnérables aux stress comme la sécheresse et les autres ravageurs forestiers. Une défoliation plus grave et répétée peut aussi entrainer la mort de branches et de rameaux. Généralement, l’arbre n’en meurt pas. 

Que pouvons-nous faire ?

La méthode la plus efficace pour éliminer les chenilles à tentes des arbres de nos jardins s’avère la destruction des tentes (voir photo). Nous pouvons également détruire les bagues d’œufs (voir photo) que les femelles de livrées pondent après l’accouplement. Nous pouvons enfin tuer les chenilles en les faisant tomber dans un contenant rempli d’eau légèrement savonneuse. Le savon les empêchera de flotter et elles se noieront plus rapidement.

Partager cette page

Articles qui pourraient vous intéresser

Suivez-nous !

Abonnez-vous pour recevoir par courriel :
8 Commentaire(s)
Portrait de Marc Meloche
Marc Meloche

Concernant l’eau savonneuse, on peut aussi fabriquer une solution de 2 c.à.s (30 ml) de liquide à vaisselle dans 1 litre d’eau et asperger les chenilles à l’aide d’un petit pulvérisateur à pression. Ce mélange tue les chenilles au contact, en moins d’une minute. Je l’ai expérimenté l’an passé avec un succès total. Cela n’endommage pas la végétation qui se trouve sous les arbres ( testé sur des fougères, graminées et autres vivaces).

Portrait de Madeline Guérin
Madeline Guérin

J'aimerais bien savoir si ces chenilles se transforment en papillons ?

Logo
Espace pour la vie

Bonjour,
Nous avons transmis votre question à nos experts et voici la réponse :

"Bonjour,

ces chenilles seront présentes jusqu'à ce qu'elles atteignent leur taille maximale. Par la suite, chacune des chenilles tissera un cocon, puis deviendra papillon après une quinzaine de jours."

Cordialement,

L'équipe du blogue

Portrait de Élaine Dalbec
Élaine Dalbec

je n'ai jamais vu autant de ces henilles. elles sont partout: sur et dans la piscine, sur les murs de la maison, les balcons, il y en a plein.

questions:
- Sont-elles destructives?

- Comment s'en défaire?

Logo
Espace pour la vie

Bonjour,

Voici la réponse de notre expert :

"Bonjour,

Nous comprenons vos désagréments.

Comme mentionné dans notre blogue, ces chenilles sont inoffensives. Si elles sont trop nombreuses sur votre maison, vous pouvez les arroser avec un jet d'eau puissant afin de les déloger et les faire tomber dans un contenant qui vous permettra de les noyer ou les détruire."

Cordialement,

L'équipe du blogue

Portrait de Louis-Georges L'Écuyer
Louis-Georges L...

Est-ce qu'il y a pour ces chenilles plusieurs cycles de reproduction par année ou bien un seul? Autrement dit, est-ce qu'on peut s'attendre à avoir une autre infestation cet été après la ponte des prochains papillons? Merci!

Portrait de Sylvain
Sylvain

Ya t-il un prédateur naturel qui peut aider (oiseau, autre insecte) ou un agent biologique qui s'attaque à ces chenilles (champignon ou virus) ?

Portrait de Claire Picotte
Claire Picotte

J'ai vu des livrées des forêts sur la rue Molson, le long du parc Pélican, sur des frênes. Est-ce que les frênes traités contre l'agrile avec le TreeAzin résistent aux chenilles, cette année?

Ajouter un commentaire
Portrait de Anonymous