Blogue

Les Géminides : une année pleine de promesses

Pluie des Géminides en 2013
Credit: Asim Patel
Pluie des Géminides en 2013
Les Géminides : une année pleine de promesses

Cette année, les conditions sont réunies pour un spectacle riche en étoiles filantes. Le maximum des Géminides est prévu vers 1 h 30 du matin dans la nuit du 13 au 14 décembre.

Lune favorable

Le radiant, le point dans le ciel d’où semblent provenir les étoiles filantes, situé près de l’étoile Castor de la constellation des Gémeaux, est alors très haut vers le sud. La Lune décroissante ne se lève qu’en fin de nuit, sans gêner vraiment les observations. Il suffit donc de s’installer confortablement dans une chaise longue en un lieu bien dégagé et sans pollution lumineuse, de prévoir des vêtements chauds et d’observer le ciel étoilé… sans oublier votre liste de vœux pour la fin de l’année !

Météores photogéniques

L’essaim des Géminides est remarquable par sa régularité, sa fiabilité et sa richesse ; avec un maximum de 100 météores pouvant être observés en une heure. La période de visibilité de cette pluie d’étoiles filantes, dont les premières observations remontent à 1862, débute quelques jours avant d’atteindre son maximum, vers le 14 décembre. Les particules de poussière qui composent l’essaim pénètrent à faible vitesse dans l’atmosphère terrestre (autour de 36 km/h) et produisent des météores brillants, à la grande joie des photographes. En effet, les météores laissent ainsi facilement leur trace lumineuse sur les capteurs d’appareils photographiques.

Un astéroïde tout proche

Cette pluie d’étoiles filantes est associée, non pas à une comète, mais à un astéroïde nommé 3200 Phaéton, en l’honneur du fils du dieu Soleil Hélios dans la mythologie grecque. Découvert en 1983 par le satellite sensible en infrarouge IRAS, cet astéroïde de type Apollo, dont la période est de 1,4 année, possède une orbite très excentrique qui l’amène au périhélie à 20,9 millions de kilomètres du Soleil (c’est-à-dire plus proche que Mercure). Avec un diamètre d’environ 5,1 km, 3200 Phaéton tourne sur lui-même en 3,6 heures. Le 10 décembre prochain, il se retrouvera à peine à 10,3 millions de kilomètres de la Terre.

Bonnes observations, et que vos vœux se réalisent !

Partager cette page

Suivez-nous !

Abonnez-vous pour recevoir par courriel :
Ajouter un commentaire
Portrait de Anonymous
You must have Javascript enabled to use this form.