Blogue

Les médecines alternatives au service du bien-être animal

Séance d'acupuncture
Credit: Espace pour la vie (Marika D'Eschambeault)
Séance d'acupuncture
Les médecines alternatives au service du bien-être animal

Qui n’a pas déjà entendu parler d’acupuncture? De massothérapie? Si ce n’est pas nous-mêmes, nous avons tous au moins une connaissance ayant déjà eu recourt à ce type de médecine alternative. Vos assurances vous offrent peut-être même un remboursement si vous présentez vos reçus! Mais saviez-vous que ces dernières sont aussi applicables aux animaux?

De l’acupuncture pour les animaux?!

Ce qu’on appelle aujourd’hui la Médecine vétérinaire traditionnelle chinoise (MVTC) – et qui inclut l’acupuncture comme modalité de traitement – est relativement nouvelle pour les Occidentaux. Cela dit, du côté de l’Orient, ce paradigme médical existe depuis des milliers d’années.2 En effet, le plus ancien document organisé traitant d’acupuncture date du deuxième siècle avant J.-C.3-4 Les premiers pas de ce type de médecine remonteraient, selon certaines légendes, à 10 000 ans. Par contre, même la Chine a douté de sa médecine traditionnelle. En effet, elle a été retirée du cursus de l’Institut impérial de médecine en 1822 et bannie complètement de la médecine en 1929. Après l’arrivée du gouvernement communiste, en 1949, l’illégalité a été levée.3 Depuis ce temps, les scientifiques s’affairent à en démystifier les principes.

S’unir pour triompher : une arme de plus contre la douleur

La MVTC est capable de traiter de nombreuses conditions de santé, tout comme la médecine occidentale. Ce qu’elle traite probablement le mieux, ou du moins le plus fréquemment et avec le plus de succès vérifiable, c’est la douleur. La MVTC est excellente quand vient le temps de soigner les douleurs neurologiques, articulaires et musculaires. C’est pour cette raison que les patients gériatriques en bénéficient tant. De plus en plus de médecins, autant pour les humains que pour les animaux, s’ouvrent aux médecines alternatives. D’ailleurs, le nombre d’études scientifiques sur le sujet ne cesse de s’accroître. Au Québec, afin de pouvoir pratiquer la MVTC, on doit faire partie de l’Ordre des médecins vétérinaires du Québec. Pour les vétérinaires qui la pratiquent, cette option multiplie les possibilités de traitements pour leurs patients. Ainsi, si la MVTC est en elle-même efficace, ce bénéfice se voit décuplé lorsqu’elle est utilisée conjointement avec la médecine occidentale et vice versa. C’est ce qu’on appelle la médecine intégrative.2 Ne dit-on pas que l’union fait la force?

Et au Biodôme?

Certains animaux du Biodôme reçoivent des traitements réguliers de MVTC. Mieux encore! À la réouverture de l’établissement, des projets de recherche seront menés afin de mieux garnir la boîte à outils des vétérinaires et d’améliorer le bien-être animal.

Liens :

  1. https://watcvm.org/
  2. http://www.tcvm.com/About/WhatisTCVM.aspx
  3. https://academic.oup.com/rheumatology/article/43/5/662/1788282
  4. https://www.ijsr.net/archive/v5i6/NOV164157.pdf
Partager cette page

Suivez-nous !

Abonnez-vous pour recevoir par courriel :
Ajouter un commentaire
Portrait de Anonymous
You must have Javascript enabled to use this form.