Langues

Blogue

Les mystérieux anneaux de Saturne

Les anneaux de Saturne - Crédit photo : NASA JPL Space Science Institute
Les mystérieux anneaux de Saturne

Demandez à n’importe qui de penser à une planète, et vous savez laquelle vient en tête à la plupart des gens? Saturne, bien sûr! Pour plusieurs, Saturne est la plus belle de toutes les planètes. Ses anneaux spectaculaires et ses magnifiques couleurs en ont fait une véritable icône. Mais ça n’a pas toujours été le cas, car pendant la majeure partie de notre histoire, Saturne ressemblait à une simple étoile dans le ciel…

Une première observation de Saturne qui date de 401 ans!

En fait, c’est Galilée qui a observé Saturne pour la première fois avec une lunette astronomique, en 1610. Mais avec son instrument rudimentaire, il n’arrivait pas à distinguer clairement les anneaux. Au mieux, de part et d’autre de la planète, Galilée devinait d’étranges extensions floues, en forme d’oreilles. Deux ans plus tard, elles avaient disparu! Cela a beaucoup intrigué Galilée, et Saturne a hanté ses pensées pour le reste de sa vie. Mais les lunettes se sont améliorées par la suite, et la première observation précise des anneaux de Saturne revient à l’astronome hollandais Christian Huygens en 1655, treize ans après la mort de Galilée. Malgré tout, Huygens croyait que les anneaux étaient solides… Vingt ans plus tard, en 1675, l’astronome franco-italien Giovanni Cassini a remarqué ce qui ressemblait à une coupure dans les anneaux de Saturne. La « division de Cassini », comme on l’appelle aujourd’hui, a été nommée en son honneur. Les anneaux de Saturne semblaient décidément de moins en moins solides.

De quoi sont faits les anneaux de Saturne?

Aujourd’hui, grâce à la sonde spatiale Cassini, qui se trouve présentement en orbite autour de Saturne, nous avons pu étudier les anneaux comme Galilée aurait sûrement aimé les voir… En fait, nous sommes même passés au travers… Les anneaux de Saturne sont principalement constitués de milliards de particules de glace : la taille des morceaux varie de la grosseur d’un petit caillou à celle d’une maison. Mais lorsqu’on les examine de près, on s’aperçoit que les anneaux ne sont pas uniformes. On y trouve des milliers de sillons, et plusieurs divisions et discontinuités. Les anneaux de Saturne sont vraiment très étonnants! Ils s’étendent sur environ 280 000 kilomètres de diamètre,mais ils font à peine un kilomètre d’épaisseur! Voilà donc pourquoi Galilée croyait que les anneaux avaient disparu deux ans après ses premières observations… L’axe de rotation de Saturne est incliné, et, deux fois par orbite autour du Soleil — donc tous les quinze ans — on voit les anneaux par la tranche. En fait, ils sont si minces qu’on ne les voit plus du tout. Entre ces extrêmes, les anneaux se présentent à nous plus ou moins de face.

La dernière fois que les anneaux nous sont apparus par la tranche, c’était en septembre 2009; et depuis, ils s’ouvrent graduellement. Les astronomes amateurs auront de quoi se rincer l’œil au cours des prochaines années! Envie d’en savoir plus? Ne manquez pas le spectacle Saturne, au-delà des anneaux présenté au Planétarium de Montréal!

Partager cette page

Articles qui pourraient vous intéresser

Suivez-nous !

Abonnez-vous pour recevoir par courriel :
1 Commentaire(s)
Portrait de Marie Paule Lessard
Marie Paule Lessard

Bonjour, je suis interessee astronomie/video des astre
merci pour les infos

Ajouter un commentaire
Portrait de Anonymous