Blogue

Les oiseaux « pop-corn »

Calliste diable-enrhumé © Biodôme de Montréal (Jean-Philippe Gagnon)
Les oiseaux « pop-corn »

Depuis l’automne 2013, les oiseaux de la forêt tropicale du Biodôme connaissent l'un de leurs meilleurs cycles de reproduction. La collection d’oiseaux de chaque écosystème du Biodôme se définit comme une communauté évoluant dans un milieu spécifique et relativement stable. Le cycle des saisons synchronise et stimule la reproduction, et est principalement induit par la photopériode (durée du jour) dans l’érablière des Laurentides, le golfe du Saint-Laurent ainsi que dans les mondes polaires. Dans la forêt tropicale, les variations saisonnières sont beaucoup moins marquées, mais un autre facteur entre en jeu : l’effet d’entraînement.

Une parade en attire une autre

Au cours des dernières années, le Biodôme a complexifié sa communauté aviaire tropicale avec quelques acquisitions, dont celle du bruant chingolo, au chant caractéristique. Un couple de cette espèce a d’abord été libéré dans l'écosystème, tandis qu’un autre y a été gardé en isolement et hébergé en volière pour des fins de reproduction. Le mâle chantait souvent et le couple a entrepris la construction d’un nid. Nous croyons que la fréquence et l’ardeur du chant du mâle ont probablement influencé l'autre couple de bruants chingolo, qui ont aussi débuté un cycle de reproduction. Non seulement ces deux couples ont-ils produit cinq oisillons, mais le couple de callistes diable-enrhumé a également produit trois oisillons et le couple de callistes variés en a ajouté deux  autres. Tout ça, en quelques mois…

Espèces communes… mais si intéressantes

Ces trois espèces sont bien connues des ornithologues qui fréquentent l’Amérique du Sud. Le bruant chingolo est un oiseau très commun en nature. Pourtant, seulement quatre institutions au monde présentent l'espèce, qui ne s'est reproduite qu'au Biodôme. Du côté des callistes, 29 institutions (deux au Canada) présentent le calliste diable-enrhumé, et seulement 8 (une au Canada), le calliste varié. La particularité du Biodôme n’est pas qu’il met en valeur des espèces rares, mais qu’il héberge des espèces en communautés, où elles évoluent avec d'autres individus, et non isolément ou en couple.

Reproduction sous la loupe

La reproduction des oiseaux au Biodôme est très similaire à celle observée en nature. Même si le calliste diable-enrhumé s'y est reproduit avec succès à quelques reprises, nous avons actuellement une excellente occasion d'étudier les soins parentaux. Les parents ont construit leur nid tout près du sentier des visiteurs, ce qui facilite le suivi des comportements. Étrangement, plusieurs individus (jusqu’à quatre) participent au nourrissage des deux oisillons. Les parents expérimentés tolèrent la participation de deux autres femelles appartenant à leur groupe. En nature, cette espèce forme des groupes monospécifiques (plusieurs individus de la même espèce), mais nous ne connaissons pas la teneur des liens sociaux qui unissent les individus. Les observations faites au Biodôme laissent croire qu'un lien familial favorise la cohésion du groupe, et que la captivité amplifie la participation aux soins des oisillons. Selon nos sources, ce comportement serait présent en milieu naturel, mais encore mal connu.

Observer pour mieux comprendre

La présence d’un groupe monospécifique au sein d’une communauté aviaire est probablement unique en milieu zoologique, et c'est au Biodôme de Montréal qu’elle peut être observée. La dernière année nous a beaucoup appris sur les relations sociales qu’entretiennent ces oiseaux tropicaux : nous avons observé comment la structure du groupe influence la survie des individus, comment les activités nuptiales de chant et de nidification sont imitées par d’autres individus et même d’autres espèces, et comment les soins parentaux sont partagés. Nous continuons à examiner et à apprendre, afin de mieux héberger cette communauté qui contribue à faire du Biodôme un lieu de découverte et d’émerveillement.

Partager cette page

Suivez-nous !

Abonnez-vous pour recevoir par courriel :
2 Commentaire(s)
Portrait de patrick petit
patrick petit

bonjour,samedi j'ai trouvé un oiseau,jamais vu à Montréal,voici la description:
-gorge et ventre jaune
-dos gris verdâtre
-bec fin
-queue en éventail
-petit yeux noir entouré d'un cercle jaune
-environ 12 cm,du bec à la queue.
Qui est-il,s v p ?merci

Logo
Espace pour la vie

Bonjour,

Merci de votre intérêt pour Espace pour la vie.
Malheureusement, nous ne faisons pas d'identification des oiseaux. Nous vous suggérons de vous adressez à un club d'ornithologie.

Cordialement,
L'équipe du blogue

Ajouter un commentaire
Portrait de Anonymous