Blogue

Manger et être mangé : le rôle fondamental des insectes dans la chaîne alimentaire

Les populations d'oiseaux insectivores ont diminué plus que tout autre groupe d'oiseaux.
Credit: Insectarium de Montréal (André Sarrazin)
Les populations d'oiseaux insectivores ont diminué plus que tout autre groupe d'oiseaux.
  • Les populations d'oiseaux insectivores ont diminué plus que tout autre groupe d'oiseaux.
  • La libellule est prédatrice d'autres insectes, mais sera à son tour mangée par un autre animal.
  • Les coccinelles constituent des prédateurs importants pour le contrôle des populations d'insectes ravageurs.
Manger et être mangé : le rôle fondamental des insectes dans la chaîne alimentaire

On en parle et on l’observe de plus en plus, les populations d’insectes s’effondrent. Pourtant, en étant mangés et en nourrissant d’autres organismes, les insectes occupent des rôles primordiaux dans la chaîne alimentaire. Le criquet mange la plante, l’oiseau mange le criquet, le renard mange l’oiseau… chaque maillon transfère de l’énergie au niveau suivant. Mais qu’arriverait-il si la pyramide alimentaire était modifiée par la disparition des insectes?

La nature en équilibre grâce aux insectes

Les insectes se nourrissent d'une gamme apparemment infinie d'aliments. Qu’ils soient des décomposeurs, herbivores ou prédateurs, leur contribution à la chaîne alimentaire se fait à de nombreux échelons. Alors que certains profitent d’un éventail de choix pour s’alimenter, d’autres sont des spécialistes, ce qui signifie qu'ils ne peuvent compter que sur une espèce précise pour survivre. C’est le cas, par exemple, du longicorne de l’asclépiade qui ne se nourrit que d’asclépiades.

De nombreux insectes sont prédateurs ou parasites. Ils contribuent à contrôler les populations d’insectes ravageurs, de façon à maintenir l’équilibre. La diminution des populations d’insectes entraînerait un déséquilibre entre les parasites et leurs hôtes, ce qui pourrait avoir des conséquences importantes.

À la base de la pyramide

En raison de leur grand nombre et du fait qu’ils se retrouvent dans presque tous les habitats, les insectes occupent une place prépondérante à la base de la pyramide alimentaire. Les insectes se reproduisent beaucoup plus rapidement et sont nettement plus nombreux que les animaux qui s’en nourrissent. Ainsi, plus on monte dans la chaîne, plus les animaux sont généralistes quant à leur alimentation. C'est pourquoi il y a davantage d'espèces d'insectes que d'oiseaux, de poissons ou de mammifères.

Il est donc évident qu’avec une diminution du nombre d'insectes, tout ce qui se situe plus haut dans la chaîne alimentaire en souffre.

Déclin des oiseaux insectivores

Nous avons des preuves bien malheureuses de l’importance des insectes dans la chaîne alimentaire. Au cours des dernières années, les populations d’oiseaux insectivores ont diminué de 59 % au Canada seulement. C’est plus que tout autre groupe d’oiseaux. Les causes possibles du déclin : le déclin des populations d’insectes, l’intensification de l’agriculture et les changements climatiques.

Que faire face à un tel désastre? On agit! La restauration des habitats, associée à une réduction drastique des utilisations de pesticides et à une refonte de notre agriculture, est probablement le moyen le plus efficace d’arrêter les déclins.

Partager cette page

Articles qui pourraient vous intéresser

Suivez-nous !

Abonnez-vous pour recevoir par courriel :
Ajouter un commentaire
Portrait de Anonymous