Blogue

New Horizons explore les confins du système solaire

Vue d'artiste de la sonde New Horizons explorant Ultima Thule
Credit: Nasa/JHUAPL/SwRI
Vue d'artiste de la sonde New Horizons explorant Ultima Thule
New Horizons explore les confins du système solaire

Le 1er janvier prochain, la sonde interplanétaire New Horizons écrira un nouveau chapitre de l’histoire de l’exploration spatiale en visitant pour la première fois un objet de la ceinture de Kuiper.

Lancée en janvier 2006, la sonde avait pour mission principale d’explorer Pluton, qui était encore considéré comme une planète lors du lancement. Après avoir accompli cette mission avec succès en juillet 2015, la sonde a été placée sur une orbite lui permettant de croiser l’astéroïde 2014 MU69, surnommé par la Nasa Ultima Thule à la suite d’un concours populaire. Ce nom latin signifie en français : au-delà des frontières les plus lointaines.

C’est quoi, Ultima Thule ?

Découvert en 2014 par le télescope spatial Hubble, Ultima Thule est un petit corps rocheux d’environ 25 km de diamètre situé dans la ceinture de Kuiper, une région externe du système solaire qui renferme de nombreux corps rocheux primitifs. Ces derniers se sont formés à partir des poussières que l’on trouvait dans les premiers temps du système solaire, il y a 4,6 milliards d’années. Ayant peu évolué depuis leur naissance, ces corps nous permettent d’étudier le type de matière qui composait le jeune système solaire et ultimement de comprendre comment les planètes comme la Terre se sont formées.

Ultima Thule est situé à une distance de 6,6 milliards de km de nous. La quantité de lumière du Soleil qu’il reçoit est 2000 fois moins importante que celle qui atteint la Terre. Des observations préliminaires avec des télescopes terrestres montrent un corps allongé ou double, faisant 25 km de longueur. Ultima Thule ne se dévoilera à New Horizons que dans les heures précédant le survol. Ce n’est donc que tardivement que nous découvrirons les secrets de corps lointain.

20 mois pour transmettre les données

Le 1er janvier 2019 à 0 h 30, New Horizons passera à 3500 km d’Ultima Thule. Il survolera l’astéroïde à une vitesse de 52 000 km/h et collectera 50 gigabits d’information durant une seule journée à peine. Comme la retransmission des données vers la Terre ne pourra se faire qu’à une vitesse de 1 kilobit/sec, il faudra plus de 20 mois pour que l’ensemble des données arrive à nous.

De plus, à cause de son éloignement, les signaux de la sonde New Horizons prendront plus de 6 h à atteindre la Terre. La première image d’Ultima Thule devrait nous parvenir le 1er janvier en fin d’après-midi. Elle sera dévoilée au public le 2 janvier, après avoir été traitée par l’équipe responsable de la mission.

Les astronomes sont impatients de découvrir cet objet primitif gravitant dans une région encore inexplorée du système solaire. Plusieurs questions les intriguent : Ultima Thule est-il un corps unique allongé ou s’agit-il de deux fragments avec une orbite commune ? Possède-t-il une atmosphère ? Y a-t-il des lunes en orbite autour de l’objet ou un anneau de matière ? Etc.

Pas de doute que le survol du 1er janvier prochain représente un exploit inédit qui nous permettra de repousser les frontières que nous avons explorées. Une belle aventure à suivre.

Partager cette page

Suivez-nous !

Abonnez-vous pour recevoir par courriel :