Blogue

Plus qu’une simple observation!

Plus qu’une simple observation!
Credit: Insectarium de Montréal (André-Philippe Drapeau-Picard)
Plus qu’une simple observation!
  • Plus qu’une simple observation!
  • Plus qu’une simple observation!
  • Plus qu’une simple observation!
Plus qu’une simple observation!

À l’ère de l’information et des technologies mobiles, il est plus facile que jamais d’immortaliser les spectacles que nous offre la nature. Saviez-vous qu’en partageant ces observations d’espèces animales, végétales ou autres, vous pouvez participer à l’avancée des connaissances scientifiques?

Avec l’omniprésence des téléphones intelligents, on se balade presque tous avec un appareil photo très performant sur soi. Il devient ainsi aisé de photographier les fleurs, les oiseaux, les papillons, bref, à peu près toutes les espèces que l’on rencontre. De plus, il est possible de programmer le téléphone pour associer la date, l’heure et l’endroit à chaque photo. À partir de là, on n’est qu’à un clic de transformer une simple observation en donnée scientifique.

Et les scientifiques ont besoin de ces observations. Étant donné le contexte actuel de déclin mondial de la biodiversité, le suivi des populations est critique. Que ce soit pour aider les espèces en péril comme le monarque au Canada, ou simplement pour garder un œil sur les autres, toute observation a le potentiel de faire progresser les connaissances. Il suffit de la soumettre au bon programme de science participative!

La science participative pour tous les goûts

Peu importe vos intérêts, le temps à votre disposition, ou la région dans laquelle vous habitez, il y a un programme pour vous. Pour les observations d’oiseaux, il y a par exemple eBird. Si vous voyez une tortue, il y a Carapace. Et pour le monarque, il y a Mission monarque. Certains programmes requièrent l’utilisation d’un protocole plus ou moins élaboré tandis que pour d’autres, une simple photo suffit. La plupart de ces programmes sont disponibles sous forme d’applications ou, du moins, de sites web qui s’adaptent au format des appareils mobiles, de sorte qu’on peut y partager ses observations directement sur le terrain.

Dans tous les cas, vos observations sont pertinentes, car elles témoignent d’un émerveillement devant la nature. Il n’en tient qu’à vous de leur donner une valeur scientifique en les partageant avec le bon programme de science participative. Un petit effort peut contribuer grandement à la sauvegarde de la biodiversité!

Partager cette page

Suivez-nous !

Abonnez-vous pour recevoir par courriel :
5 Commentaire(s)
Portrait de François Gay
François Gay

Bonjour, J'ai planté des asclépiades dans une plate bande de mon jardin à Chambly au Québec, Cette plante est envahissante mais elle est fleurie à ce jour du 4 juillet 2019. La fleur sent très bon (je connaissais). L'an dernier j'ai eu une chenille sur les feuilles et des monarques ont visité notre jardin. Je compte planter d'autre asclépiades sur un coin de pelouse. Je vous enverrai des photos des monarques et des chenilles.
François Gay Chambly

Logo
Espace pour la vie

Merci beaucoup pour votre témoignage et votre contribution!

Au plaisir,

L'équipe du blogue

Portrait de Christiane Desrosiers
Christiane Desr...

J'ai environ 500 asclépliades sur mon terrain à Repentigny. C'est ma troisième année , j'ai commencé avec 5 plants et les années suivantes elle se sont multipliées et j'en ai semée d'autres. En 2018 j'ai eu beaucoup d'oeufs mais j'ai vue seulement 2 chrysalides. J'ai hâte de revoir les Monarques cette année .

Logo
Espace pour la vie

Merci Christiane pour votre témoignage!

Belle journée,

L'équipe du blogue

Portrait de Claudine Gelinas
Claudine Gelinas

J'ai moi aussi plusieurs asclépiades sur mon terrain. J'ai reçu la visite de centaines d'abeille depuis qu'elles sont en fleurs et mon premier Monarque aujourd'hui.

Ajouter un commentaire
Portrait de Anonymous