Langues

Blogue

Quand le théâtre et la forêt tropicale se rencontrent…

Ara et Tamarin doré
Quand le théâtre et la forêt tropicale se rencontrent…

Comme les enfants et surtout les tout-petits adorent les animaux, le Biodôme s’est donné le mandat de créer une pièce de théâtre pour eux!

Une idée : des marionnettes!

Le processus de création s’est amorcé : pourquoi ne pas créer un spectacle de marionnettes? Bonne idée! Maintenant, il faut trouver le sujet. L’équipe de conception, dirigée par Valérie Galarneau, s’entend pour choisir la forêt tropicale comme toile de fond. Reste ensuite à décider quels animaux feront partie de l’histoire. Deux critères : les espèces choisies doivent être présentes dans la forêt tropicale du Biodôme et nous devons pouvoir en fabriquer des marionnettes.

Science, poésie et atelier de fabrication

Une fois les espèces choisies, c’est l’étape de la conception. Les marionnettes doivent ressembler de très près aux véritables animaux, en plus d’avoir un côté attachant pour les enfants. Comme le dit le dicton : cent fois sur le métier, remettez votre ouvrage, et c’est bien ce que nous faisons. Le dessinateur, Patrice Charbonneau-Brunelle, a une vision plutôt poétique, alors que l’équipe de scientifiques, elle, a une vision plus… scientifique. Après un certain va-et-vient de croquis, la réalisation physique peut commencer. À cette étape, nous nous heurtons à la différence qui existe entre ce qu’on peut inventer grâce à un dessin et ce qui est réalisable en trois dimensions, avec de vrais matériaux. Des compromis doivent être faits des deux côtés et nous parvenons ensemble à des résultats plus que satisfaisants.

Insuffler la vie

Une fois les marionnettes terminées, elles peuvent prendre vie entre les mains des marionnettistes. Pour les dynamiser et faire oublier aux spectateurs qu’il s’agit, au départ, d’objets inanimés, chaque marionnette doit posséder sa propre personnalité.

Qui sera bougon, qui sera sage?

Sans humaniser les animaux, il est facile de mettre en évidence certaines caractéristiques qui leur sont propres :

  • Par exemple, on a donné au crapaud géant mauvais caractère : il est bougon, grincheux et n’aime pas être dérangé. Regardez un spécimen vivant et vous pourrez facilement imaginer ces traits de personnalité.
  • Le tamarin-lion doré, lui, est enjoué, pétillant, énergique et jovial.
  • L’oiseau agami trompette semble plutôt lunatique, insouciant, volage, superficiel et, surtout, amnésique.
  • L’ara militaire est autoritaire, dictatorial, tranchant, sec et criard avec, quand même, un petit côté attachant.
  • Pour finir, le paresseux est lent, nonchalant, mais aussi sage, patient, réfléchi et philosophe, comme on pourrait facilement l’imaginer en observant un spécimen vivant au Biodôme.

Place au théâtre

Le résultat est un spectacle de marionnettes tout à fait unique où le spectateur a l’impression de faire partie de l’histoire. On oublie même qu’il ne s’agit pas de vrais animaux! Les enfants s’y méprennent et même les plus vieux jouent le jeu. Moments magiques garantis!

Partager cette page

Articles qui pourraient vous intéresser

Suivez-nous !

Abonnez-vous pour recevoir par courriel :
Ajouter un commentaire
Portrait de Anonymous