Blogue

Quelle est l’asclépiade préférée du monarque?

Asclépiade incarnate (Asclepias incarnata)
Credit: Jardin botanique de Montréal (Stéphane Bailleul)
Asclépiade incarnate (Asclepias incarnata)
  • Asclépiade incarnate (Asclepias incarnata)
  • Asclépiade tubéreuse (Asclepias tuberosa)
  • Asclépiade commune (Asclepias incarnata)
  • Asclépiade très grande (Asclepias exaltata)
Quelle est l’asclépiade préférée du monarque?

En Amérique du Nord, il y a plus de 90 espèces d’asclépiades, dont quatre sont indigènes au Québec. Les femelles du papillon monarque sont-elles davantage attirées par certaines espèces d’asclépiades pour pondre leurs œufs? Des chercheurs ont mené deux expériences pour répondre à cette question.

Une ponte sous observation

Dans une première étude, les scientifiques ont cherché à savoir si les femelles répartissent différemment leurs œufs si elles ont le choix ou non de l’espèce d’asclépiade. Les monarques ont été relâchés dans des volières dans lesquelles différentes espèces d’asclépiades étaient placées. Dans certaines volières, les espèces étaient séparées, c’est-à-dire qu’il n’y avait qu’une espèce par volière. Dans les autres, quatre espèces étaient disponibles.

En comparant le nombre d’œufs pondu sur les plants, les chercheurs n’ont pas trouvé de différence entre les espèces d’asclépiades lorsqu’elles étaient séparées. Toutefois, lorsque les monarques avaient le choix, ils pondaient davantage sur l’asclépiade commune (Asclepias syriaca) et l’asclépiade incarnate (Asclepias incarnata), toutes deux indigènes du Québec. De plus, ils pondaient davantage d’œufs dans les volières contenant quatre espèces comparativement aux volières monospécifiques. Ces résultats montrent que les monarques peuvent se satisfaire de plusieurs espèces différentes, mais ont toutefois des préférences lorsqu’ils ont la possibilité de choisir leur plante-hôte.

Dans la nature

Les expériences de laboratoire sont bien intéressantes, mais que se passe-t-il dans la nature? Pour le savoir, les mêmes chercheurs ont répété leur étude à l’extérieur. Leurs résultats ont confirmé ceux de la première expérience : l’asclépiade commune et l’asclépiade incarnate présentaient encore le plus grand nombre d’œufs.

Et dans votre jardin?

Ces recherches nous informent sur la façon d’aménager des oasis pour les monarques. Songez à planter ces deux espèces d’asclépiades, mais ne vous y limitez pas! Les femelles pondent davantage en présence de plusieurs espèces d’asclépiades. De plus, les papillons ont besoin d’une diversité de plantes nectarifères pour avoir de quoi se nourrir pendant tout l’été. Vous trouverez tous les détails sur les oasis en visitant cette page. Finalement, partagez vos observations d’asclépiades et de monarques via le site de Mission monarque!

Partager cette page

Articles qui pourraient vous intéresser

Suivez-nous !

Abonnez-vous pour recevoir par courriel :
4 Commentaire(s)
Portrait de Renée-Johanne Campeau
Renée-Johanne C...

Bonjour,
Article fort intéressant. Mais voici notre problème : nous vivons entourés de champs de culture (mais, soja, etc). Notre voisin a la gentillesse de nous prêter un bout de terrain non cultivé pour nous permettre de planter des fleurs mellifères, attirant oiseaux, insectes et papillons. Toutefois, l'asclépiade commune est hors de question puisqu'elle pourrait se répandre dans les champs de culture, ce qui causerait bien des soucis à nos voisins. Je lis que l'incarnate prolifère plus dans les sols humides, ce qui semble un bonne alternative. mais vous mentionnez qu'il est préférable d'avoir plus d'une variété d'asclépiade pour bien satisfaire les besoin des monarques. Pouvez-vous m'indiquer quelle autre variété serait intéressante et non envahissante pour les terres agricoles avoisinantes ? Et si vous savez où je puis me procurer ces semences plutôt rares chez les semenciers. Merci.

Logo
Espace pour la vie

Bonjour,

Nous avons transmis votre question à M. Drapeau-Picard, et voici sa réponse :
"On recommande de cultiver des espèces indigènes dont les graines proviennent de la région où on les sème. Au Québec, on peut se procurer des semences d'asclépiade commune et d'asclépiade incarnate auprès de Aiglon Indigo. L'asclépiade tubéreuse ne peut être vendue car elle est protégée au Québec, et notre dernière espèce indigène, l'asclépiade très grande, est très rare et n'est pas commercialisée dans la province. Une astuce pour limiter la propagation de l'asclépiade commune: couper les fruits avant qu'ils ne s'ouvrent pour libérer leurs graines. Autrement, l'asclépiade incarnate fera quand même le bonheur du monarque, surtout si elle est entourée d'autres plantes nectarifères!".

Merci de votre intérêt pour Espace pour la vie.

Cordialement,

L'équipe du blogue

Portrait de drapeau andré
drapeau andré

J'ai beaucoup appris et je réserve un coin de mon jardin pour les asclépédiades., espérant la visite de ces beaux papillons qui, je l'ai appris , sont importants dans la biodiversité...La nature a besoin de tous ses partenaires pour continuer à vivre et à donner la vie. Bravo à ceux qui respectent cette belle nature, principalement à André-Philippe..

Logo
Espace pour la vie

Bonjour,

Merci pour votre message que nous avons transmis également à André-Philippe :)

Belle journée!

L'équipe du blogue

Ajouter un commentaire
Portrait de Anonymous