Langues

Blogue

Un canard rescapé devenu emblème canadien!

Eider à tête grise, © Biodôme (Claude Lafond)
Un canard rescapé devenu emblème canadien!

Pour son 20e anniversaire, le Biodôme de Montréal veut partager quelques-unes de ses aventures les plus extraordinaires, dont celle d’un canard, un eider à tête grise qui, après avoir été rescapé d’un déversement de pétrole et recueilli au Biodôme, est devenu l’emblème canadien de l’Année polaire internationale 2007-2008!

Les eiders, des habitués du fleuve Saint-Laurent

L’eider à tête grise est une espèce de canards qui fréquente les côtes nord et sud du Saint-Laurent; une certaine partie de la population y réside même à l’année. Fait à noter : ils se rassemblent souvent en grand nombre pour passer la nuit sur l’eau. Dans la région, l’eider a un apport économique important : il est chassé à l’automne et son duvet est récolté et utilisé comme isolant dans les couettes ou les vêtements. Cette activité ne semble cependant pas menacer les populations d’eiders.

Quand la tragédie frappe

L'eider à tête grise rescapé à la suite d'un déversement de mazout en 1999, qui vit au Biodôme. © Biodôme (Claude Lafond)

En avril 1999, une petite quantité de mazout s’est échappée d’un navire dans le port de Havre-Saint-Pierre sur la Côte-Nord-du-Golfe-du-Saint-Laurent. Plusieurs oiseaux marins ont alors été englués du liquide. L’Union québécoise de réhabilitation des oiseaux de proie (UQROP), organisme établi à Saint-Hyacinthe, a vite organisé un sauvetage avec l'aide des habitants de Havre-Saint-Pierre et de bénévoles formés pour intervenir auprès d’oiseaux victimes de tels désastres. Un centre de sauvetage a été monté de toutes pièces dans un magasin désaffecté de la ville. Deux employés du Biodôme, Jacques Dancosse, vétérinaire, et Claude Lajoie, technicien en santé animale, ont passé une semaine à Havre-Saint-Pierre pour y traiter les oiseaux touchés. La majorité était des eiders à duvet, soit environ 1 000 individus. On trouvait aussi des guillemots marmettes, des guillemots à miroir et quelques eiders à tête grise.

Le Biodôme accueille des rescapés

Durant leur réhabilitation, de nombreux canards ont développé des plaies importantes au niveau du bréchet et plusieurs n'ont pu être relâchés. Le Biodôme a accueilli quelques-uns des cas les plus sérieux, qui ne pouvaient retourner en nature. Six eiders à duvet et deux mâles eiders à tête grise ont été opérés et traités à sa clinique vétérinaire. Un des eiders à tête grise est décédé rapidement, l'autre s’est très bien rétabli et il a été intégré à la population d’oiseaux dans l'écosystème des côtes du Labrador. Quelques années plus tard, deux femelles et un mâle venus d'une autre institution zoologique l’ont rejoint dans son habitat.

Notre eider à tête grise en vedette!

À l’occasion de l’Année polaire internationale (API) 2007-2008, Postes Canada a émis deux timbres représentant chacun une espèce animale circumpolaire, soit une méduse du genre Crossota et un eider à tête grise. Le sujet apparaissant sur le timbre est précisément notre oiseau, rescapé à Havre-Saint-Pierre! Il a été photographié au Biodôme par Michel Lamarche.

Timbres émis par Postes Canada dans le cadre de l’Année polaire internationale (API) 2007-2008. L'eider du Biodôme avait été photographié par Michel Lamarche (FindNature.com).

Partager cette page

Suivez-nous !

Abonnez-vous pour recevoir par courriel :
2 Commentaire(s)
Portrait de Diane Sauvage
Diane Sauvage

BRAVO!!! C'est une belle histoire et j'ai eu plaisir à la lire. C,est bien de nous mettre au courant de ces petits évènements. Nous ce que nous voyons en nous rendant au Biodôme c'est le beau côté des choses; derrière cette beauté il y a l'effort de tout le personnel. Merci.

Portrait de Diane Sauvage
Diane Sauvage

Merci pour cette information, Nous ne prenons peut-être pas toujours le temps de penser au travail de tout le personnel. Bravo et encore merci.

Ajouter un commentaire
Portrait de Anonymous