Blogue

Un excellent été pour les abeilles de l’Insectarium!

Abeilles
Credit: Gregory Lynch
Abeilles
Un excellent été pour les abeilles de l’Insectarium!

Ce fut un très bon été pour les abeilles à l’Insectarium. En effet, les ruches ont été particulièrement productives, en plus de contribuer à la pollinisation des jardins des alentours. En tant qu’apiculteur, ce fut un plaisir pour moi de prendre soin de ces insectes. Voyons ce qui rend les abeilles de l’Insectarium si saines et heureuses.

Les abeilles aiment les milieux calmes et ensoleillés, à l’abri du vent. En plus de ces conditions, elles trouvent à l’Insectarium un endroit sécuritaire, relaxant et sans pesticides. Cette absence de stress et de menaces à leur santé est un grand avantage de la vie à cet endroit. En plus de cet environnement idéal, la météo a été exceptionnelle pendant l’été 2016!

Une alimentation équilibrée

Les abeilles ont besoin de deux éléments principaux dans leur alimentation : le nectar, pour leur fournir de l’énergie, et le pollen, pour les protéines. Il est nécessaire pour elles d’avoir accès à ces éléments pour survivre, mais plus les sources sont diversifiées, mieux elles s’en portent. Les jardins de l’Insectarium, en plein cœur du Jardin botanique, offrent une variété incroyable. Pour nos abeilles, c’est un festin santé!

Une récompense sucrée

Les abeilles rapportent le nectar collecté dans leur « estomac à miel » jusqu’à la ruche, où elles passent alors le nectar à d’autres ouvrières. Le nectar est ainsi passé d’estomac en estomac, jusqu’au rayon, où il est versé. Les abeilles battent alors des ailes afin de faire sécher le miel, puis referment les cellules avec de la cire. Le miel est ainsi conservé pour un usage ultérieur.

Cette année, la saison fut très bonne pour ces abeilles, qui ont produit plus de 95 litres de miel! En juillet, lors des visites d’inspection des ruches, j’ai remarqué que les hausses, les boîtes contenant dix cadres de rayons de miel, étaient étonnamment lourdes, leur poids pouvant atteindre 40 kilogrammes. C’était tout un défi de les lever au niveau de la tête tout en travaillant avec les abeilles! Mais c’est toujours un plaisir de le faire, quand on pense à ce qui se trouve à l’intérieur.

Qu’en est-il de l’hiver?

Alors que la température extérieure chute, les abeilles travaillent ensemble afin de s’assurer que la reine et les larves restent bien au chaud. Les abeilles les plus près de la reine vibrent pour produire de la chaleur tandis que celles en bordure de la grappe se serrent les unes sur les autres, agissant comme une couverture pour garder la chaleur à l’intérieur.

En hiver, nous voulons aider le plus possible nos abeilles si travaillantes. Il y a quelques semaines, avant les fêtes, nous avons déplacé les ruches derrière une haie de cèdres afin qu’elles soient bien protégées du vent. Là, nous les avons placées l’une contre l’autre et les avons emballées d’un tissu isolant. Les abeilles peuvent maintenant se tenir au chaud les unes les autres, et au retour du printemps, nous pourrons les observer profiter des jardins de l’Insectarium pour une autre saison.

Partager cette page

Suivez-nous !

Abonnez-vous pour recevoir par courriel :
Ajouter un commentaire
Portrait de Anonymous