Langues

Blogue

Une mosaïculture, ça se fait comment?

L'arbre aux oiseaux
Credit: © Espace pour la vie (Nadine Fortin)
L'arbre aux oiseaux © Espace pour la vie (Nadine Fortin)
  • L'arbre aux oiseaux © Espace pour la vie (Nadine Fortin)
  • Création de l'œuvre la Terre mère
  • Œuvre de la Terre mère en construction
Une mosaïculture, ça se fait comment?

Réaliser une mosaïculture atteignant jusqu’à 20 mètres de hauteur n’est pas une mince affaire! Il faut faire appel à l’expertise technique de nombreux intervenants dont des ingénieurs, des architectes paysagistes, des soudeurs et des horticulteurs.

Concevoir une mosaïculture

La première étape consiste à développer le concept de l’œuvre durant une séance d’idéation créative. Une fois l’idée trouvée, il faut exécuter des croquis et des maquettes de travail. Viennent ensuite les calculs nécessaires pour développer les premiers choix fonctionnels et techniques. La forme exacte et la dimension de la structure doivent être déterminées pour produire les dessins d’atelier qui guideront le travail des intervenants.

Créer une forme légère et expressive

La structure doit être non seulement élégante, mais aussi solide et stable. En plus du poids qu’elle devra supporter (un seul mètre cube (30 L) de terre humide pèse près de 18 kg!), elle doit pouvoir résister aux vents et aux intempéries. Les matériaux les plus utilisés sont :

  • L’acier – bon marché, lourd, se soude facilement, doit être peinturé pour éviter la rouille.
  • L’acier inoxydable – plus dispendieux, difficile à souder, ne rouille pas.
  • L’aluminium – dispendieux, difficile à souder, léger, ne rouille pas.

Les grandes structures (plus de 3 m de hauteur) sont plus complexes, car elles sont composées de pièces détachées, qui sont assemblées sur le terrain. Il faut donc prévoir comment se fera l’assemblage. Encore plus compliquées, les structures rotatives ou articulées comportent des systèmes d’engrenage manuels ou motorisés.

Monter la structure des grandes mosaïcultures

Des ouvriers qualifiés coupent, façonnent et soudent toutes les pièces métalliques. Ensuite, le recouvrement avec la toile à ombrer et le remplissage sont réalisés simultanément. Une partie de la toile est attachée sur le bas de la structure, habituellement avec une agrafeuse pneumatique, et tendue contre la paroi. Enrobée de membrane, elle est remplie de terreau humide qui sera légèrement compacté pour éviter les trous d’air et l’affaissement ultérieur du substrat. L’opération est répétée jusqu’à ce que toute la structure soit couverte.

Le terreau : matériau de la vie

Il faut un minimum de 8 cm de terreau pour l’enracinement. C’est généralement un substrat léger qui comprend, entre autres, de la mousse de sphaigne, de la fibre de noix de coco, de l’engrais à dissolution lente et des mycorhizes (champignons bénéfiques). Dans les grandes structures, une séparation est prévue à chaque mètre de hauteur pour prévenir l’affaissement et la compaction du sol à la base.

Et pour arroser le tout…

Sur les grandes mosaïcultures, le système d’irrigation goutte à goutte est privilégié pour des considérations environnementales. Il est fixé à la surface en tout dernier lieu. Les buses sont disposées en tenant compte du soleil, du vent, de la hauteur de l’œuvre et de la quantité de terreau, dans des endroits où les tubulures seront recouvertes par les plantes. La photo au début de cet article présente L’arbre aux oiseaux qui représente 57 oiseauxet 6 amphibiens menacés de disparition. La cime couvre plus de 16 mètres de diamètre. La hauteur de l’arbre est de plus de 16 mètres, le diamètre du tronc mesure plus de 3 mètres, il pèse 100 tonnes métriques et plus de 350 000 plantes le recouvrent.

Pour en savoir plus sur l'événement Mosaïcultures internationales qui se déroule au Jardin botanique du 22 juin au 29 septembre 2013, consultez notre site Internet.

Partager cette page

Suivez-nous !

Abonnez-vous pour recevoir par courriel :
8 Commentaire(s)
Portrait de Suzanne Poulin-Fradette
Suzanne Poulin-...

Nous irons vous voir en août pour le plaisirs des yeux ,de la tête ,du cœur et des sens ....Nous vous avions visité voilà déjà dix ans et nous avions vécu cette belle sortie avec plaisirs et admiration pour toutes ces personnes qui se sont données comme mandat de nous faire découvrir les beautés de Dame Nature ,nous ne doutons aucunement du plaisirs que nous anticipons à nous remplir les yeux et la tête d'images sublimes .C'est certain que nous allons immortaliser aussi sur pellicule cette journée qui sera encore mémorable. Merci de partager la PASSION DE LA NATURE AVEC NOUS TOUS....Merci encore...

Portrait de Josée P.
Josée P.

Merci! Très très intéressant de nous expliquer tout cela. Nous, nous sommes en mesure d'y voir les oeuvres mais derrière tout cela, il y a énormément de travail.

Je suis impatiente de voir ce chef d'oeuvres!

Portrait de Diane Guérin
Diane Guérin

Nous sommes allées mes copines et moi voir les mosaïcultures. Quels beaux moments nous avons passé a admirer toutes ces œuvres faites par ces horticulteurs passionnés (es). Félicitations à tous ceux qui , du premier au dernier ,ont fait un travail de main de maitre , pour nous permettre de nous évader un instant et de pouvoir admirer toute la beauté que la nature nous offre.

Portrait de Tee
Tee

Quelle superbes sculptures!! C'est interessant de voir comment les structures sont fait!

Portrait de ghislain sirard
ghislain sirard

magnifiques mosaïcultures 2013, bravo pour ce gigantesque travail,
j aimerais avoir le nom de documents sur la confection de mosaïcultures, si elles existent,
merci
ghislain sirard
Rouyn-Noranda, qc

Logo
Espace pour la vie

Bonjour monsieur Sirard,

Notre bibliothécaire vous suggère le numéro spécial Mosaïcultures de la revue Quatre-Temps publiée par les Amis du Jardin. Vous pouvez vous le procurer en contactant les Amis.

Nous avons à notre bibliothèque plusieurs documents qui traitent du sujet. Ils sont disponibles en consultation sur place, mais peut-être les trouverez-vous dans votre région?

Merci de votre intérêt pour Espace pour la vie et bonnes mosaïcultures!
L'équipe du blogue

Portrait de Michel Raymond
Michel Raymond

Quel grand de grand privilège avions-nous eu au Jardin botanique de Montréal. Je viens de renouveler ma passe annuelle avec les Amis du Jardin botanique de Montréal et à chaque moment que je la renouvelle je me demande à chaque fois quel thème aurons nous cet été 2015. Les Mosaïcultures me manquent profondément.

J'ai bien hâte de voir les nouvelles rénovations de l'entrée du Jardin où ce trouvais la fontaine. J'espère qu'il seront prêt pour l'été 2015.

Voici mes quelques photos de couple prises lors des Mosaïcultures
http://www.escapade-media.com/photos-couple-guylaine-daniel.html

Portrait de Monique Perron
Monique Perron

Si je veux faire une mosaïque sur une clôtures de broche ( broche de clôture d’école 6 pied de hauts

Ajouter un commentaire
Portrait de Anonymous