Menu global

Carnet horticole et botanique

Bonsaïs d'intérieur

Français
Tamarinier (Tamarindus indica)
Credit: Jardin botanique de Montréal (Michel Tremblay)

Un art traditionnel asiatique

La culture en pot d'arbres miniatures (penjings) trouve son origine en Chine, il y a plus de 1 700 ans.

Cet art s'est particulièrement développé sous le règne des dynasties Ming (1368-1644) et Qing (1644-1911). Son introduction au Japon remonte au 11e siècle. Les Japonais ont ensuite fait connaître l'art du bonsaï au monde occidental, si bien que la culture en pot des arbres miniatures a acquis depuis une popularité universelle.

Pourquoi les bonsaïs restent-ils petits?

Les bonsaïs (on préfère cette appellation à bonsais) ne sont pas génétiquement des arbres miniatures. Dans leur milieu naturel, ces végétaux atteignent parfois un développement important.

Les premiers bonsaïs étaient des arbres prélevés dans les montagnes. Ils avaient été modelés, au fil des ans, par des conditions climatiques extrêmes et par un environnement rude.

Les bonsaïs cultivés aujourd'hui sont des plantes modifiées par l'homme. Ils sont maintenus petits par des tailles répétées des racines et des branches et par le pinçage fréquent des nouvelles pousses.

Les bonsaïs sont de véritables sculptures vivantes, puisque l'art du bonsaï consiste non seulement à garder les arbres miniatures, mais également à leur donner des formes artistiques.

Sans être taillées, les azalées (Rhododendron) sont des arbustes buissonnants. Les Japonais utilisent les azalées pour créer de magnifiques bonsaïs après des années de taille, de ligature et de soins appropriés.