Menu global

Carnet horticole et botanique

Bulbes non-rustiques

Français
Dahlia.
Credit: Jardin botanique de Montréal (Michel Tremblay)

On regroupe souvent sous le terme bulbe toutes les plantes munies d'organes souterrains où, durant la saison de croissance, des réserves sont emmagasinées afin d'assurer la floraison pour l'année suivante.

Or, en réalité, on distingue différents types d'organes :

  • vrai bulbe : amas de feuilles charnues recouvrant l'embryon presque complet de la future plante.
  • corme : épaississement de la base d'une tige.
  • rhizome : tige souterraine émettant des racines et des rameaux aériens.
  • tubercule : renflement souterrain de la tige ou de la racine.

Les tulipes et les jonquilles appartiennent à la grande catégorie des bulbes rustiques, i.e. ceux que l'on met en terre à l'automne et qui passent bien l'hiver sous la neige. Par contre, les glaïeuls, cannas, dahlias et bégonias tubéreux devront être entreposés à l'abri du gel si on désire les faire refleurir.

On les appelle bulbes non-rustiques ou tendres.

Voici quelques conseils relativement à la culture des bulbes non-rustiques les plus populaires.