Menu global

Carnet horticole et botanique

Bulbes rustiques

Français
Tulipe.
Credit: Jardin botanique de Montréal (Lise Servant)  

Les bulbes, plantés à l'automne pour fleurir au printemps suivant, peuvent donc passer l'hiver sous la terre : ce sont des bulbes rustiques.

Pour réaliser un bon achat, procurez-vous vos bulbes tôt en saison, dès qu'ils arrivent sur le marché, car les conditions d'entreposage dans les centres de jardin ou les magasins à grande surface ne sont pas toujours idéales. Choisissez des bulbes sains, c'est-à-dire fermes et sans taches ou blessures mécaniques.

Plantation

Plantez vos bulbes dès que possible à l'automne ou, s'il vous faut attendre à cause de mauvaises conditions climatiques, entreposez-les dans un endroit sec et frais (de 8 à 12 °C) dans des caissettes de plastique ajouré, des filets ou des sacs de papier. N'oubliez pas d'identifier les bulbes entreposés. Les petits bulbes ou les bulbes sans tunique, plus vulnérables et susceptibles de se dessécher devraient être placés dans de la mousse de sphaigne, de la tourbe ou de la sciure de bois.

La plantation s'effectue idéalement lorsque le sol a atteint une température inférieure à 15 °C (à partir de la fin septembre, octobre et mi-novembre), jusqu'aux premières gelées, mais les racines poussent à des températures du sol se situant au-dessus de 9 °C. Il faut ainsi permettre aux bulbes de développer leurs racines avant que le sol ne soit trop froid.

Ainsi les bulbes plantés tard à l'automne n'ont pas le temps de s'enraciner, ce qui a pour conséquence de retarder la floraison au printemps. Ceci concerne particulièrement les narcisses facilement perturbés par une plantation tardive car, le printemps venu, les racines se développent avant les parties aériennes.

Tous les bulbes craignent les sols détrempés où l'eau stagne. Un bon drainage est essentiel. Sur une profondeur de 30 à 35 cm, amendez le sol au besoin avec une matière organique bien décomposée et du gravillon. Si vous prévoyez laisser les bulbes en place pendant quelques années, ajoutez de la poudre d'os qui se décompose plus lentement. Le problème des sols mal drainés peut être évité en plantant les bulbes dans une plate-bande surélevée.

Il peut être utile de planter les bulbes près des vivaces que l'on divise rarement et près des arbustes. Les risques sont ainsi moins grands d'y mettre la pelle lors d'une transplantation ou d'une division.

Prévoir le camouflage du feuillage jaunissant en plantant les bulbes derrière des vivaces ou des arbustes bas. De cette façon, le feuillage mûrit sans déparer l'aménagement.

Naturaliser les bulbes dans la pelouse orne celle-ci de joyeuses teintes au printemps. Avec le temps, les talles s'agrandiront et l'effet n'en sera que plus beau! Plusieurs bulbes peuvent être naturalisés dans la pelouse : crocus, scilles, anémones, muscaris, narcisses, etc.

Parmi la vaste panoplie de bulbes rustiques offerte sur le marché de l'horticulture, quelle que soit la variété que vous choisirez, privilégiez l'effet de masse plutôt qu'un simple rang de fleurs. Optez pour la profusion, des fleurs en abondance, telle qu'on ne peut plus les compter.

Évitez ces ennuyeux rangs d'oignons sans attrait en plantant vos bulbes en groupes ou en paquets. Il y a deux façons de procéder. La première consiste à creuser un trou de la dimension de la tache de couleur souhaitée dans votre plate-bande. Après avoir travaillé le sol et l'avoir amendé au besoin, disposez les bulbes à la bonne distance les uns des autres et comblez le trou. L'autre méthode consiste à disposer les bulbes sur le sol préparé et à les planter individuellement selon la profondeur requise à l'aide d'une truelle.

La distance et la profondeur requises dépendant du diamètre des bulbes. Les plus petits bulbes sont plantés plus serrés et moins profondément que les gros bulbes. Un sol bêché et amendé va se compacter après la plantation de sorte que les bulbes initialement recouverts de 12 cm de terre se retrouvent à une dizaine de cm de profondeur après le tassement. En fait, la règle d'or est la suivante : on devrait retrouver au moins trois fois la hauteur du bulbe en terre au-dessus de la pointe du bulbe.

On plante les bulbes dans le bon sens (pointe vers le haut), sauf les fritillaires que l'on plante sur le côté. Après les avoir recouverts de terre, il faut arroser abondamment. On peut ajouter un paillis de 5 cm d'épaisseur pour éviter un réchauffement imprévus durant l'hiver et éviter le bris des racines (gel / dégel). Enfin, certains trucs peuvent permettre de prévenir les dégâts causés par les rongeurs.

Types de bulbe Distances
Crocus, muscaris 8-10 cm
Jacinthes 15 cm
Narcisses, tulipes 13 cm

Supprimer les fleurs fanées

Certaines plantes vivaces ont meilleure apparence et fleurissent plus longtemps si on supprime les fleurs fanées avant qu'elles ne forment des semences. Par contre, les fructifications de certaines d'entre-elles sont très attrayantes et méritent d'être conservées jusqu'à la fin de la saison. D'autre part, les fructifications de certaines vivaces et de plusieurs plantes bisannuelles se ressèment facilement, au hasard, ce qui donne un autre aspect au jardin. À vous de choisir!

Conseil pour les vivaces

Enlevez les fleurs et les pédoncules floraux jusqu'à la première feuille en bon état.

Quelques plantes dont la suppression des fleurs fanées prolonge ou stimule la floraison :

Achillea, Alcea rosea, Anthemis tinctoria, Asclepias tuberosa, Astrantia major, Campanula, Chrysanthemum, Coreopsis, Dianthus allwoodii, Dianthus gratianopolitanus, Hemerocallis, Lupinus, Malva alcea, Mimulus, Monarda didyma, Penstemon, Phlox paniculata, Salvia nemerosa, Scabiosa.

Quelques plantes qui ont une belle fructification :

Allium, Asclepias tuberosa, Astilbe X arendsii, Echinacea purpurea, Iris siberica, Liatris spicata, Papaver orientale, Rudbeckia fulgida.

Quelques plantes qui se ressèment :

Achillea millefolium, Coreopsis verticillata, Digitalis purpurea, Digitalis grandiflora, Echinacea purpurea, Euphorbia polychroma, Lupinus, Malva alcea, Solidago.

Les tulipes, les narcisses, les jonquilles et plusieurs autres plantes bulbeuses ont meilleure apparence et stockent davantage de réserves nutritives si on supprime les fleurs fanées avant qu'elles ne forment des semences. Par contre, les fructifications de certains bulbes, comme l'ail décoratif, sont très attrayantes et méritent d'être conservées.

Conseil pour les bulbes

Dès la fin de la floraison, coupez les fleurs à leur base. Laissez les feuilles intactes jusqu'à ce qu'elles sèchent et meurent naturellement. Le feuillage est un élément essentiel au processus de photosynthèse par lequel les plantes bulbeuses produisent les réserves nutritives dont elles ont besoin pour fleurir au printemps suivant.

Texte tiré d'un article de Francine Joly et Lise Lacouture, Quatre-Temps, vol. 23, no.1.