Menu global

Carnet horticole et botanique

Asclépiade incarnate

Français
  • Plantes indigènes,
  • Annuelles, vivaces et bulbes
Asclepias incarnata
Crédit photo : Jardin botanique de Montréal (Stéphane Bailleul)

Onglets

Botanique

Origine et description

Vivace indigène du Québec. À cultiver pour attirer les papillons, et plus spécialement le monarque (Danaus plexippus plexippus). La chenille du monarque se nourrit exclusivement de feuilles d’asclépiades. Ses fleurs odorantes, groupées en ombelles, sont rouges ou rose pourpré. Elle parait plus délicate que l’asclépiade commune (A. syriaca) avec ses feuilles plus étroites et effilées et ses follicules plus longs, étroits et lisses. De plus, elle ne partage pas le même habitat que l’asclépiade commune. L’asclépiade incarnate est une espèce de milieux humides comme les marais, les fossés, les rivages des cours d’eau et des lacs.

Les populations d'asclépiades incarnates sont souvent clairsemées et ne forment pas de colonies denses dans leur habitat naturel.

On retrouve cette espèce du centre à l’est du Canada et des États-Unis.

Hauteur : 60 à 120 cm
Largeur : 40 à 60 cm
Floraison : rouge ou rose pourpré, odorante, de juillet à août
Attraits pour la faune : attire les papillons, les pollinisateurs et les colibris. Plante hôte et plante nectarifère pour le papillon monarque.

Voir aussi les asclépiades indigènes du Québec

Nom commun

Asclépiade incarnate

Nom latin

Asclepias incarnata

Nom commun anglais

Famille botanique

  • Apocynaceae
Horticulture

Conditions de croissance

Exposition : soleil, mi-ombre
Type de sol : préfère un sol frais ou humide, mais peut tolérer des conditions un peu plus sèches
Remarque : n’est pas envahissante

Rusticité

  • Zone 3

Add this

Partager cette page