Menu global

Les bégoniacées

Français
Begonia 'Richmondensis'
Credit: Claude Lafond

Groupe tab

Description

Deux genres pour une famille botanique, c’est peu. Mais quand un seul, le genre Begonia, représente 99 % de la famille, l’affaire est plutôt rare. Il comprend 1 500 espèces au feuillage parfois extravagant et montre différents modes de croissance – plantes épiphytes, grimpantes, arbustives, vivaces, annuelles. Derrière cette diversité se cache un caractère commun à tous les bégonias : les feuilles ont une forme asymétrique.

Historique

Les premiers bégonias sont arrivés au Jardin botanique de Montréal en 1937. Mais c'est surtout entre 1956 et 1962 que la collection a connu un développement exceptionnel grâce aux efforts du premier conservateur, Henry Teuscher, et à la collaboration de l'un des grands spécialistes des bégonias, Edgar Irmscher.

Edgard Irmscher est un botaniste allemand (1887-1968) qui a publié plusieurs travaux taxonomiques fondamentaux concernant ce genre. Son herbier et plusieurs de ses manuscrits sont déposés à l'herbier de Berlin.

Durant cette période, Teuscher a entretenu une correspondance régulière avec Irsmcher, à qui il envoyait des spécimens d'herbier des espèces de la collection. Il s'agissait surtout de plantes achetées chez des commerçants ou obtenues d'autres jardins botaniques. À cette époque, seules quelques espèces de bégonias, envoyées par C.K. Horich du Costa Rica, avaient été récoltées directement dans la nature.

Depuis plusieurs années, le Jardin botanique a augmenté significativement le nombre d'espèces de la collection.

Ainsi, grâce au réseau des jardins botaniques, à l'American Begonia Society, aux échanges avec des spécialistes et à des excursions en Afrique, nous avons obtenu récemment plusieurs espèces intéressantes.

Où et quand la voir

Serre des Bégoniacées et Gesnériacées : toute l'année!

Tirés de différents articles de Denis Barabé parus dans la revue Quatre-Temps.

Add this

Partager cette page