Menu global

Carnet horticole et botanique

Choix d'un rosier

Français
Rosier hybride de thé (Rosa 'Touch of Class')
Credit: Jardin botanique de Montréal (Michel Tremblay)

Exclusivement originaire de l'hémisphère Nord, le genre Rosa regroupe plus d'une centaine d'espèces provenant d'Asie, d'Europe et d'Amérique du Nord. De nombreuses années de sélection et d'hybridation ont donné naissance à plus de vingt mille cultivars exhibant une diversité étonnante de formes et de couleurs. À l'exception du bleu, la palette passe du rouge écarlate au jaune éclatant, incluant toutes les teintes de rose.

Sous notre latitude, les hybrides de thé, les floribundas et les grandifloras nécessitent une protection hivernale. Par contre, les rosiers sauvages et les rosiers arbustifs modernes sont très rustiques : un choix logique pour ceux qui recherchent des rosiers à entretien minimal.

Les rosiers sauvages aux fleurs simples ne fleurissent qu’une seule fois durant l’été (ex. : Rosa gallica). Par contre, les cultivars modernes de rosiers arbustifs portent des fleurs semi-doubles et doubles et sont remontants. Ils incluent la lignée des hybrides de R. rugosa, les séries commerciales Explorateur, Parkland, Meidiland et les rosiers anglais (Austin).

Parfaitement rustiques à –35 ºC (avec une bonne couverture de neige), ils résistent aux maladies communes et offrent de très beaux coloris. Leurs racines drageonnantes produiront de nouvelles tiges après un gel hivernal. Afin de maintenir cette rusticité, il vaut mieux acheter des plants bouturés plutôt que greffés ou bien enfouir le point de greffe à la plantation.

On retrouve sur le marché des rosiers à racines nues, en sacs de plastique ou en pots. On reconnaît un plant de qualité à racines nues à la position de ses tiges, à la couleur de son écorce, à l'état de ses bourgeons et à la densité de son chevelu racinaire. Un rosier greffé de grade 1 (qualité supérieure) possède au minimum trois tiges vigoureuses de même calibre et de 30 cm de longueur, disposées en vase ouvert. L'écorce est verte, saine, sans tache suspecte et ses bourgeons sont apparents. Son système racinaire sain et ferme accélérera son établissement dans le sol. Les rosiers à racines nues sont généralement commercialisés en boîtes cartonnées ou en pochettes de plastique. Les racines enveloppées de tourbe assurent la reprise du plant en période normale de plantation. Si les tiges sont enduites de paraffine verte, s'assurer qu'elles soient bien vivantes au moment de l'achat. Sous cette forme, les rosiers s'achètent tôt en saison pour une plantation dès le dégel complet du sol, soit de la fin avril au début de mai pour la zone de rusticité 5.

La grosseur du plant n'est pas un signe garanti de bonne santé. Une motte au système racinaire bien développé est signe de qualité. Par contre, les racines ne doivent pas être spiralées à l'intérieur du pot. Ceci nous indique un séjour de deux ou trois ans dans le même contenant sans rempotage. Le rosier pourrait avoir du mal à s'adapter à sa nouvelle situation, c’est à dire en pleine terre au jardin. Les rosiers issus de bouture sont souvent plus petits à l'achat que ceux propagés par écussonnage ou greffe. Les deux demeurent intéressants pour le jardin.

Add this

Partager cette page