Menu global

Les gesnériacées

Français
Collection des gesnériacées (Episcia cupreata 'Acajou')
Credit: Jardin botanique de Montréal (Gilles Murray)

Groupe tab

Description

Qui ne connaît pas la violette africaine? Cette plante du genre Saintpaulia fait partie d’une grande famille tropicale, les Gesnériacées. Les plantes de cette famille présentent des fleurs colorées aux formes diverses, résultat d’une longue évolution effectuée de concert avec les pollinisateurs qui assurent leur multiplication.

Le nom de la famille – Gesneriaceae (ou Gesnériacées) – est formé à partir du nom générique Gesneria. En nommant ce genre, Linné (1707-1788) a voulu rendre hommage au naturaliste suisse Konrad Gesner qui vécut de 1516 à 1565.

Historique

La collection du Jardin botanique

La collection de Gesnériacées du Jardin botanique de Montréal compte 179 taxons, dont 161 espèces, représentant 34 genres. Une partie de cette collection est exposée dans l'une des dix serres d'exposition, alors que la plus grande partie est conservée dans deux autres serres, dites serres de collection, où l'on soigne et multiplie les plantes avant de les offrir à la vue du public. Les noms de Henry Teuscher et de Marcel Raymond sont associés à notre collection.

Monsieur Henry Teuscher (1891-1984), premier conservateur du Jardin, a fait plusieurs excursions dans les tropiques pour récolter des Gesnériacées. Le Trichanta teuscheri et l'Alloplectus teuscheri ont été nommés en son honneur.

Monsieur Marcel Raymond (1915-1972), deuxième conservateur du Jardin botanique, a consacré plusieurs années de sa carrière à l'étude des Gesnériacées (Raymond, 1965). Ses travaux sur ce groupe de plantes ont contribué à améliorer la qualité de la collection du Jardin. Ceci s'est traduit par une augmentation du nombre d'espèces et une meilleure représentation de la variété morphologique que l'on trouve dans cette famille. Le Columnea raymondii rappelle le nom de ce botaniste québécois.

Où et quand la voir

Serre des Bégoniacées et Gesnériacées : toute l'année!