Menu global

Compost

Français
Jardin des plantes économiques.
Credit: Jardin botanique de Montréal (Michel Tremblay)

Amendement par excellence au jardin, le compost est le résultat de la décomposition des matières organiques. Le compost ensemence le sol en micro-organismes et sert d'abri et de nourriture à ces derniers. Il améliore la structure du sol, équilibre le pH et fournit tous les éléments nutritifs essentiels aux végétaux. Comme ces éléments sont libérés de façon graduelle, les plantes bénéficient d'une source de nourriture constante et régulière.

Le compostage au Jardin botanique de Montréal

L’objectif du Jardin botanique de Montréal est de valoriser l’ensemble des résidus verts provenant des travaux horticoles dans les jardins extérieurs et les serres, afin de produire un compost de qualité qui sera utilisé comme amendement dans les jardins extérieurs.

Les matières compostables doivent d’abord être triées à la source de manière à éliminer les contaminants, comme les contenants ou les sacs de plastique, les tuteurs et tout autre objet non désirable. Le site de compostage principal est situé près des serres Louis-Dupire. Les matières compostables y sont regroupées par année de récolte. Elles peuvent être déchiquetées pour accélérer le processus de décomposition. Au cours de l’été, les tas de compost sont retournés régulièrement par les opérateurs pour accélérer le processus de maturation. À l’automne, le compost est évalué pour déterminer sa composition et sa qualité. S’il est jugé mature, sans pathogènes et de bonne qualité, il est alors tamisé pour être utilisé dans les jardins.

Depuis 2011, un projet pilote de collecte de résidus alimentaires a été mis en place dans les cuisines du restaurant du Jardin botanique de Montréal.