Menu global

Conservation et restauration de l'ail des bois au Québec

Français
Ail des bois (Allium tricoccum).
Credit: Jardin botanique de Montréal (Jacques Labrecque)

Saviez-vous que 20 % des plantes sauvages du Québec sont actuellement vulnérables, menacées ou susceptibles de le devenir? Des mesures concrètes doivent être déployées afin de transformer cette situation. Les communautés locales ont un rôle clé à jouer. En 1999, le Biodôme de Montréal lançait SEM’AIL, un programme public de sensibilisation, d’éducation et de restauration de l’ail des bois. De 2000 à 2004, un million de grains d’ail des bois ont été distribués à 1 117 propriétaires d’érablières, menant à la création de plus de 500 nouvelles colonies dans le sud du Québec.

Maintenant, le Biodôme de Montréal conduit SEM'AILjr, un programme scolaire sur la biodiversité. Après avoir été sensibilisés à l’importance de préserver la biodiversité, les élèves s’impliquent maintenant dans la restauration de l’ail des bois en créant une nouvelle colonie dans leur communauté. Les régions les plus affectées par le déclin sont visées : Montérégie, Lanaudière et Laurentides. Pendant l’hiver, un animateur du Biodôme vient offrir un atelier sur la conservation de la biodiversité en classe. Au printemps, les enfants vont planter des graines d’ail des bois de leur région dans une forêt propice et protégée. Ainsi, chaque élève impliqué dans un tel projet de restauration d’une espèce vulnérable dans sa communauté devient un acteur en conservation de la biodiversité au Québec. 

Pour en savoir plus sur SEM'AIL