Menu global

Carnet horticole et botanique

Culture des plantes alpines et de rocaille

Français
Jardin de crevasses.
Credit: Jardin botanique de Montréal (Michel Tremblay)

Faire un choix de plantes que l'on souhaite incorporer à une rocaille est une douce rêverie quand on envisage de réaliser soi-même ce projet.

À partir du moment où l'agencement des pierres est terminé et le sol bien préparé, il ne reste plus qu'à choisir et à trouver les plantes qui meubleront ce nouveau décor.

Le choix des plantes

Dans les catalogues et les centres-jardins, les plantes alpines et de rocaille sont désignées sous le nom de « plantes de rocaille, de murets et couvre-sols ». On ne fait généralement pas la distinction entre les plantes alpines et les plantes de rocaille chez les producteurs, car les caractéristiques des deux groupes se ressemblent et se recoupent.

Des annuelles pour les rocailles

En plus de vivaces basses, la rocaille peut accueillir des arbustes de petites dimensions, des conifères nains, des graminées ornementales et même des annuelles, si elles ont été bien sélectionnées pour ne pas détonner de l'ensemble. On choisira de préférence des espèces ou cultivars bas ou rampants rappelant le port des plantes alpines et des espèces au feuillage réduit, duveteux, glauque ou grisâtre.

Parmi les espèces annuelles utiles, mentionnons l'alysse odorante, l'escholtzia, le gazania et le pourpier.

Il est possible également de trouver des espèces alpines normalement vivaces, mais qui se comportent comme des annuelles sous notre climat (p. ex. : oeillets, pavots, campanules et thlaspi), et qui conviennent aux rocailles, facilitant ainsi les décisions à prendre.

Un conseil...
Le rôle des annuelles dans les jardins d'aujourd'hui est d'ajouter de la couleur. Lorsqu'on désire les utiliser dans un jardin alpin, il faut éviter de les disséminer et d'en planter en trop grandes quantités. Il faut plutôt opter pour la sobriété que produiront des taches de couleurs réparties inégalement.

Les « vraies » plantes de rocaille

Le défi dans la création d'un jardin alpin, c'est de combiner les plantes alpines et de rocaille pour obtenir un effet harmonieux. Il ne faut pas céder à la tentation de vouloir planter tout ce que l'on trouve. Il serait plutôt logique de commencer avec des espèces faciles (voir tableau de sélection) qui s'établiront de façon permanente dans la rocaille avant d'essayer les sujets plus difficiles.

Pour bien agrémenter votre site, les plantes vivaces que vous choisirez pour votre rocaille devront répondre à certains critères :

  • La plante « idéale » portera des fleurs de longue durée, bien qu'ici tout soit relatif, car les floraisons en montagne sont abondantes mais brèves.
  • Le port sera préférablement nain, soit prostré ou rampant, et le feuillage attrayant sur une longue partie de l'année.
  • La plante devra résister aussi bien aux rigueurs de l'hiver qu'aux chaleurs de l'été, qui sont souvent la cause de pertes des plantes alpines.
  • La culture n'imposera pas ou peu de soins spécifiques et, de plus, la plante sera disponible sur le marché local. Il faut absolument donner la priorité à cette question avant d'élaborer un plan définitif.

 

Texte de René Giguère tiré de la revue Quatre-Temps, Vol. 22, no.1.

Voir aussi

Add this

Partager cette page