Menu global

Forêt tropicale humide

Un hommage rendu à la plus belle forêt du monde
Français
Oisillons Araçaris (Pteroglossus viridis).
Credit: Biodôme de Montréal

Un cri d'alarme lancé pour sa survie

Même si les forêts tropicales humides d'Amérique, d'Afrique et d'Asie n'occupent que 7 % de la surface terrestre du globe, elles abritent plus de la moitié, voire les deux tiers des espèces animales et végétales connues. Or, leur superficie diminue sans cesse, à un rythme affolant.

Représentation d'une forêt tropicale humide de l'Amérique du Sud, la forêt tropicale du Biodôme veut sensibiliser les visiteurs à l'extraordinaire richesse biologique de ces écosystèmes, comme à leur grande vulnérabilité. Avec ses 2 600 m² de superficie et ses milliers de plantes et d'animaux, la forêt tropicale humide des Amériques constitue le plus vaste écosystème de l'institution.          

Avec une importante diversité de plantes et d'animaux, autant terrestres qu'aquatiques, cet écosystème offre une occasion unique d'étude et de compréhension des interrelations entre les facteurs physiques du milieu et les organismes, ainsi qu'entre les organismes eux-mêmes. Ainsi, cet écosystème a permis d'étudier des processus écologiques importants et généralement difficiles à circonscrire en milieu naturel, tels le suivi de la modification des caractéristiques physico-chimiques du sol, la retranslocation du phosphore des feuilles de quelques espèces d'arbres, le rôle des micro-organismes du sol, la quête alimentaire d'une chauve-souris pollinivore et nectarivore et la croissance d'une population libre de crapauds géants.

Le paysage

Le paysage représenté est celui d'une vallée, qu'un fleuve aurait creusée autrefois. Aujourd'hui réduit à l'état de petite rivière, ce cours d'eau s'écoule depuis une zone inondée pour rejoindre un marais, en contrebas. Une grotte est aménagée dans l'un des versants de la vallée.

Le climat

Dans la forêt tropicale humide du Biodôme, l'air est chaud à longueur d'année, la température variant de 25 à 28 °C le jour, à 21 ou 22 °C la nuit. Le taux d'humidité relative, d'au moins 70 %, correspond à celui de la période la moins pluvieuse de l'année sous le climat tropical. Un éclairage artificiel assure un éclairement quotidien équivalent à celui du Costa Rica.

La végétation

Diverses étapes de développement de la forêt tropicale humide sont représentées, chacune comportant une flore (et une faune) spécifique. Dans la jeune forêt secondaire, la lumière pénètre aisément jusqu'au sol. Dans la forêt primaire, parvenue à maturité, la voûte végétale très dense limite la pénétration du soleil.

La diversité des formes végétales est ahurissante: arbres à contrefort et à racines échasses; figuiers étrangleurs, dont le feuillage tue les arbres sur lesquels ils ont germé; épiphytes, qui transforment les branches des arbres en jardins; herbacées grimpantes et lianes, à la recherche du soleil; palmiers peuplant le sous-bois...

La faune

Constituant l'écosystème le plus peuplé du Biodôme, la forêt tropicale abrite des centaines de poissons, dont des piranhas; des amphibiens, parmi lesquels les grenouilles dendrobates, colorées et minuscules; des reptiles, dont l'anaconda et le caïman yacare; des centaines d'oiseaux, dont des tangaras, des spatules et des perroquets; et des mammifères tels le capybara, le paresseux à deux doigts et des chauves-souris. Plusieurs espèces y font l'objet de programmes de conservation, notamment l'ara hyacinthe (perroquet), et le tamarin doré (singe).