Menu global

Carnet horticole et botanique

Entretien

Français
Éviter de placer le terrarium en plein soleil et l'arroser avec précaution
Credit: Jardin botanique de Montréal (Gilles Murray)

L’arrosage d’un terrarium doit être fait avec précaution. Une trop grande quantité d’eau risque de provoquer la pourriture des racines, entraînant éventuellement le dépérissement des plants. Les arrosages seront donc peu fréquents, surtout en vase clos. De plus, il est recommandé d’utiliser de l’eau distillée ou filtrée pour les plantes insectivores, les mousses et les lichens, car elles sont très sensibles à la pollution.

La dionée (Dionaea muscipula) et la sarracénie pourpre (Sarracenia purpurea) sont des plantes insectivores qui, bien qu'elles conviennent très bien à la culture en terrarium, demandent des soins particuliers et une période de repos. Il faut aussi éviter de prélever toute plante de la nature.

Dans un terrarium complètement fermé, il arrive occasionnellement que des gouttelettes d’eau se forment sur les parois après un arrosage d’où la nécessité d’aérer au besoin. Pour conserver une bonne croissance des plantes, fertilisez une fois par mois, en période de croissance active, soit d’avril à septembre. Utilisez un engrais organique comme l’émulsion de poisson (7-7-7), les engrais synthétiques pouvant causer une accumulation de sels.

Il faut aussi nettoyer régulièrement les plants, en enlevant les feuilles ou les tiges mortes afin de prévenir les maladies. Les plantes couvre-sol devenant trop envahissantes seront taillées à l’occasion.

Enfin, il faut éviter de placer le terrarium en plein soleil, les rayons directs pouvant causer des brûlures au feuillage.