Menu global

Carnet horticole et botanique

Entretien de base

Français
Lagestroemia (Lagestroemia lecomtei)
Credit: Jardin botanique de Montréal (Michel Tremblay)

Les meilleurs bonsaïs d'intérieur sont formés à partir d'espèces originaires des régions tropicales et subtropicales. Idéalement, ces arbres devraient être placés à l'extérieur pendant la saison estivale et abrités à l'intérieur le reste de l'année. Lorsque la situation ne le permet pas, ils seront placés à l'intérieur devant une fenêtre ensoleillée. À l'automne, ils seront mis au repos dans une pièce fraîche et bien éclairée.

Arrosage

L'arrosage est le facteur déterminant pour réussir la culture des bonsaïs. Avant d'arroser, il faut toucher la surface du sol. Si celui-ci semble humide, vaporisez le bonsaï sans procéder à un arrosage. Par contre, si le sol semble sec, versez de l'eau jusqu'à ce qu'elle s'écoule par les trous de drainage. La fréquence des arrosages dépend de multiples facteurs comme la température, la dimension du pot, le type de sol, etc.

Éclairage

Les bonsaïs ont besoin de lumière pour se développer, et ceux qui produisent des fleurs et des fruits en requièrent davantage. Lorsque cultivés à l'intérieur, ils doivent être placés devant une fenêtre orientée vers le sud, l'est ou l'ouest. Il est recommandé de tourner la plante d'un demi-tour, une fois par semaine, afin que toutes les parties de l'arbre reçoivent de la lumière.

Durant la période estivale, tous les bonsaïs devraient bénéficier d'un séjour à l'extérieur. Il est important de les acclimater afin d'éviter les brûlures du feuillage causées par une exposition trop rapide au soleil. Il est prudent de ne les exposer que quelques heures au cours des premiers jours. Si vous ne pouvez les disposer à l'extérieur, placez-les devant une fenêtre pour qu'ils reçoivent de l'air frais et une lumière vive.

Fertilisation

Il faut fertiliser légèrement les bonsaïs, une fois par semaine, de mai à septembre. Un quart à une demie de la dose recommandée sur l'étiquette du produit suffit amplement pour répondre à leurs besoins. Le fertilisant utilisé changera selon les saisons. Au printemps, un engrais plus azoté (28-14-14), en été un engrais équilibré (20-20-20) et à l'automne un engrais riche en potasse (15-15-30) conviendront. On interrompt les fertilisations durant la période de dormance ou lorsque les plants sont malades. Pour les bonsaïs conservés à l'intérieur à l'année, on poursuit la fertilisation tant que la croissance persiste.

Température

La température ambiante joue un rôle important, particulièrement d'octobre à avril. Durant cette période, les bonsaïs d'origine tropicale (voir la sélection d'espèces) nécessitent des températures entre 12 °C et 18 °C la nuit et de 20 °C à 25 °C le jour. Ceux d'origine subtropicale préféreront des températures plus fraîches, de 4 °C à 10 °C la nuit et de 12 °C à 16 °C le jour. Les bonsaïs d'extérieur (non indiqués dans ce feuillet) ne survivront pas s'ils sont maintenus, à l'année, dans l'atmosphère chaude des maisons. Il faudra les placer dans un endroit où la température avoisinera le point de congélation.

Soins généraux

Pour maintenir ou améliorer la forme d'un bonsaï, on doit tailler régulièrement les branches, les nouvelles pousses et parfois les bourgeons. De plus, le rempotage annuel des jeunes sujets et la taille des racines sont nécessaires. Le choix du terreau, des contenants et des outils sont à prendre en considération. Nous vous invitons à consulter la bibliographie présentée à la fin de ce feuillet, à vous joindre à une société d'amateurs de bonsaïs ou encore à suivre un cours pour vous familiariser avec ces techniques.